À Sète, le personnel soignant mobilisé adresse une déclaration d'amour à l'hôpital public

Une centaine de personnes s'est rassemblée en début d'après-midi devant l'hôpital de Sète. L'objectif : dénoncer les conditions de travail du personnel soignant. En ce jour de Saint-Valentin, les manifestants ont souhaité adresser une déclaration d'amour à l'hôpital qu'ils aimeraient retrouver. 

Ils étaient selon la CGT, une centaine à se rassembler devant l'hôpital de Sète - 14.02.20
Ils étaient selon la CGT, une centaine à se rassembler devant l'hôpital de Sète - 14.02.20 © CGT HBT
C’est une déclaration d’amour à l’hôpital public qu’ils ont souhaité faire en ce jour de Saint-Valentin. A l’appel de différents syndicats, le personnel hospitalier des Hôpitaux du Bassin de Thau s’est mobilisé ce vendredi 14 février afin de défendre l’hôpital public dans le cadre d'une mobilisation nationale. 

On souhaite qu’on arrête de nous fermer des lits, nous supprimer des postes et qu’on revalorise également nos salaires, 
explique Véronique Mauroy, secrétaire générale de la CGT des HBT.


Au total entre 80 et 100 personnes se sont rassemblées, selon la CGT, devant l’hôpital de Sète à partir de 13h. Dans la foule massée, du personnel soignant mais pas uniquement, des citoyens étaient également présents.
 


Qualité et sécurité des soins dégradées


En effet, par cette mobilisation le personnel hospitalier a souhaité sensibiliser la population autour de cette problématique dénoncée depuis plusieurs années. L'objectif : sensibiliser sur les conditions de travail, que le personnel juge "dégradées" au fil des années.

"Aujourd’hui on ne travaille plus comme on nous a appris. Nos conditions sont de plus en en plus précaires ce qui impact la qualité et la sécurité des soins", ajoute Véronique Mauroy.
 
Sète - Une banderole a été affichée à l'entrée de l'hôpital de Sète - 14.02.20
Sète - Une banderole a été affichée à l'entrée de l'hôpital de Sète - 14.02.20 © CGT HBT
Sète - Citoyens et personnel hospitalier étaient réunis - 14.02.20
Sète - Citoyens et personnel hospitalier étaient réunis - 14.02.20 © CGT HBT
Sète - L'objectif de la mobilisation : dénoncer les conditions de travail dans les hôpitaux publics - 14.02.20
Sète - L'objectif de la mobilisation : dénoncer les conditions de travail dans les hôpitaux publics - 14.02.20 © CGT HBT


Une banderole a été affichée à l’entrée de l’hôpital de Sète en signe de déclaration d’amour à l’hôpital qu’ils souhaitent retrouver. Un moyen d’interpeller la population autrement, en cette journée placée sous le signe de l’amour.

Par ailleurs, cette mobilisation fait également écho à l'important mouvement de protestation contre la réforme des retraites. Une réforme qui allongera l'âge de départ à la retraite. Celui-ci devrait passer de 57 à 64 ans pour le personnel soignant. 
 
Liste des mesures réclamées par les manifestants :
 
  • La reconnaissance et la revalorisation générale des carrières médicales et non médicales.
  • Le recrutement immédiat de professionnels supplémentaires ainsi que dans les EHPAD.
  • L’égalité d’accès, d’accueil et de prise en charge de qualité pour la population sur tout le territoire.
  • La reconnaissance de la pénibilité de nos métiers.
  • L’augmentation du budget consacré à l’hôpital public.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société manifestation économie social retraites