• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

A Sète, la SNSM célèbre l’acquisition d’un nouveau canot tout temps

L'Amiral Leenhardt a été baptisé comme il se doit. / © FR3 Occitanie / Laurent Beaumel
L'Amiral Leenhardt a été baptisé comme il se doit. / © FR3 Occitanie / Laurent Beaumel

Pour faciliter son travail, la Société nationale de sauvetage en mer de Sète pourra désormais compter sur un canot utilisable par tous les temps, l'Amiral Leenhardt. Un beau cadeau alors que l'association fête ses 50 ans.

Par Richard Duclos

Ce samedi 25 novembre, la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de Sète a fêté en grande pompe l’acquisition d’un nouveau canot de sauvetage, le SNS Amiral Leenhardt.

Une embarcation nommée d’après un ancien chef d’Etat-major de la marine nationale, qui a contribué au développement de la SNSM à Sète. Pour l’événement, sa famille était là, émue :

"Ça va permettre à notre père d’appareiller encore et toujours. Il a aimé la mer plus que tout. Le fait qu’il puisse continuer à appareiller pour sauver des vies c’est magique pour nous", déclare ainsi Ariane Leenhardt.

Ce canot utilisable par tous les temps, équipé des dernières technologies, va grandement faciliter le travail des sauveteurs en mer. Ces 30 dernières années, ceux-ci ont porté secours à 1 167 personnes.

Le reportage de Laurent Beaumel et Franck Detranchant :
A Sète, la SNSM célèbre l’acquisition d’un nouveau canot tout temps
Avec : Ariane Leenhardt, fille de l'Amiral Leenhardt ; Jean Luc Dagnieaux, sauveteur bénévole ; Michel Zambrano, président de la station de la SNSM de Sète  - France 3 Occitanie - Reportage : Laurent Beaumel et Franck Detranchant

Bénévoles


"Tant qu’il y aura des navigateurs, il y aura des naufragés en puissance. Donc il faut des sauveteurs", commente Michel Zambrano, président de la station de la SNSM de Sète.

Créée en 1967, la SNSM est uniquement composée de bénévoles. Le sauvetage des personnes est gratuit : l’existence de cet organisme unique au monde repose uniquement sur les dons.


Interview de Xavier de la Gorce, président de la SNSM



A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Christophe Barret

Les + Lus