Cet article date de plus de 4 ans

Triomphe pour le torero biterrois Sébastien Castella à la corrida de Bayonne

Le torero français, originaire de Béziers, Sébastien Castella est sorti dimanche soir en triomphe par la grande porte des arènes de Bayonne, dans les Pyrénées-Atlantiques. Il a coupé quatre oreilles à deux taureaux de l'élevage espagnol d'Antonio Banuelos.
Le matador français Sébastien Castella effectue un laissez-passer sur un taureau d'Antonio Banuelos à l'arène de Marcel Dangou lors du festival de la Feria de l'Atlantique à Bayonne - 3 septembre 2017
Le matador français Sébastien Castella effectue un laissez-passer sur un taureau d'Antonio Banuelos à l'arène de Marcel Dangou lors du festival de la Feria de l'Atlantique à Bayonne - 3 septembre 2017 © AFP / IROZ GAIZKA
Avec un total de 4 oreilles à son actif le torero Français Sebastien Castella triomphe lors de l'ultime corrida bayonnaise de la saison face a du bétail décevant d'Antonio Banuelos.
Ils étaient bien présentés, mais faibles de poids et d'inégale bravoure, le cinquième ayant toutefois été honoré d'un tour de piste posthume.

Sébastien Castella, âgé de 34 ans, natif de Béziers, l'un des deux meilleurs matadors français, avec l'Arlésien Juan Bautista, qui avait coupé deux oreilles à un taureau samedi à Bayonne, a été le seul triomphateur de la soirée coupant deux oreilles à chacun de ses deux adversaires.

Il a été dominateur à la muleta, avec élégance, assénant deux estocades entières.


Je me suis régalé, j’ai pris beaucoup de plaisir j’ai pu toréer avec mon âme
 


L'Espagnol Antonio Ferrera, 39 ans, né sur l'île d'Ibiza, a été sans grands moyens, malgré toute sa bravoure, face à deux taureaux offrant peu de jeu.

Quant au jeune José Garrido, 23 ans, originaire de Badajoz, il a eu la malchance de voir la présidence de la corrida décider le changement de son premier taureau, sans raison nettement apparente. Le taureau remplaçant s'est révélé quasiment intoréable et le second a offert à peine plus de jeu.

Lors de cette seconde et ultime corrida de la "feria de l'atlantique" environ 8000 personnes se sont replacées aux arènes, les arènes étaient aux ¾ pleines.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture tauromachie culture régionale fêtes locales tradition sorties et loisirs