• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Volley : Alexandra Rochelle, une ancienne des Béziers Angels à l’âme de junior

Alexandra Rochelle défend les couleurs de Béziers depuis sept ans / © FR3 Occitanie
Alexandra Rochelle défend les couleurs de Béziers depuis sept ans / © FR3 Occitanie

Ce mercredi 24 janvier, les Béziers Angels affrontent les joueuses de Minsk, en 1/8 finale de coupe d’Europe aller. Face aux Biélorusses, elles compteront encore une fois en défense sur la folie et le talent de leur libéro, l'internationale Alexandra Rochelle.

Par RD et Denis Clerc

Elle est la plus petite et la plus bondissante des volleyeuses françaises. Alexandra Rochelle, 1m68, 34 ans, est un pilier de l’équipe des Béziers Angels.

Il faut dire aussi que cela fait 7 ans qu’elle défend les couleurs de la ville. Sourire toujours aux lèvres ou presque, elle apporte à l’équipe un grain de folie, mais sait cadrer ses coéquipières quand il le faut :

C’est mon rôle parfois de ne pas sourire et de dire aux filles là on arrête de rigoler, il faut y aller.


Son portrait, par Denis Clerc et Christophe Monteil :
Volley : Alexandra Rochelle, une ancienne des Béziers Angels à l’âme de junior
Avec : Alexandra Rochelle, libéro Béziers Angels, internationale française ; Juliette Fidon, Béziers Angels, internationale Française Volley - France 3 Occitanie - Reportage de Denis Clerc et Christophe Monteil

Alexandra Rochelle, bac + 5, joue au plus haut niveau depuis 15 ans, notamment sous les couleurs de l'Equipe de France. Son parcours n’a pas toujours été rose : par deux fois sa carrière a failli s'arrêter, après deux graves opérations des poignets en 2009 et 2014.

Aujourd’hui encore, elle en garde des séquelles. Ce qui ne l’empêche toutefois pas de briller avec les Angels. Les biterroises, équipe surprise du championnat, sont encore en tête de Ligue A féminine après avoir battu Cannes et Mulhouse.

Mais Alexandra Rochelle le sait rien n’est joué : "On n’a fait qu’un petit bout du chemin. Le plus dur c’est la fin."


Coup d’envoi de Béziers-Minsk à 20 h, halle du Four à Chaux à Béziers


Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : Henri Joyeux s'en défend

Les + Lus