Houle en Méditerranée : 7 morts par noyade en mer en Occitanie, la baignade toujours dangereuse et interdite

Le nombre de noyades mortelles s'alourdit. En plus des 5 personnes âgées de 64 à 73 ans, décédées par noyade mercredi sur le littoral héraultais, deux autres personnes, octogénaire et sexagénaire, se sont noyées en mer à Leucate dans l'Aude, emportées elles aussi par une forte houle.

Les pompiers de l'Hérault ont eu fort à faire sur le littoral, mercredi en fin de journée : ils sont intervenus à douze reprises pour des noyades. Au total, cinq personnes sont mortes, mais heureusement sept autres ont pu être sauvées sur les communes d'Agde, Sérignan, Vendres et Vias.

Les drames ont eu lieu sur les plages des communes suivantes :

Au même moment, deux personnes sont mortes noyées à Leucate, dans l'Aude, département qui n'était pourtant pas placé en vigilance orange par Météo-France. Là aussi, les deux victimes avaient plus de 60 ans. Comme ailleurs, les plages n’étaient plus surveillées et il y avait également une forte houle.

2 noyades de plus dans les Bouches-du-Rhône, mercredi. Un homme de 58 ans est décédé à Cassis et un autre de 71 ans à La Ciotat, ont confirmé les pompiers, soulignant un "phénomène de rouleaux".

Gare à la "tiragne" !

Depuis mercredi, outre les intempéries, une forte mer avec des courants d’arrachement rendent la baignade très dangereuse en Méditerranée.
Malgré cela, la douceur de la température extérieure et surtout celle de la mer très chaude et au-dessus des normales saisonnières, attirent les baigneurs.

On sait depuis toujours qu'à cette époque de l'année, les rouleaux et les vagues, même relativement modestes, génèrent de forts courants d’arrachements. Les anciens appelaient cela la "tiragne", en patois.

Patrick Toustou, délégué interdépartemental de la SNSM (Hérault et Gard).

Telle une main invisible, la tiragne aspire les baigneurs vers le large et les profondeurs, et les empêche de regagner le rivage. Sur leur compte tweeter, les pompiers de l'Hérault recommandent à tous d'éviter les bains de mer et de faire attention aux courants sous-marins.

Le 21 juin dernier, un épisode similaire de houle avait déjà fait 4 morts par noyade entre Aude et Hérault en 12 heures.

Baignades interdites ce jeudi

Ce phénomène météo perdure ce jeudi. Pour éviter de nouveaux drames, le préfet de l’Hérault a donc demandé aux maires des communes littorales d'interdire les baignades, d'autant que les postes de surveillance de plage ont tous été démontés le week-end dernier.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
noyade faits divers mer nature littoral environnement pompiers méditerranée météo