• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Ils aident un proche dépendant à vivre à domicile

Suzanne accompagne son mari atteint de la maladie d'alzheimer - 6 octobre 2015 / © France 3 LR
Suzanne accompagne son mari atteint de la maladie d'alzheimer - 6 octobre 2015 / © France 3 LR

Un aidant est une personne qui s'occupe quotidiennement d'un proche dépendant, malade ou handicapé, quel que soit son âge. Ils sont plus de 8 millions en France. Parmi eux, Suzanne Spiler accompagne son mari atteint de la maladie d'alzheimer depuis 2 ans à Nîmes.

Par Zakaria Soullami


Mardi 6 octobre, c'était la journée nationale des aidants. L'occasion de nous intéresser à ce phénomène sociétal qui souffre de reconnaissance.

Qu'est ce qu'un aidant ?


C'est une personne qui s'occupe quotidiennement d'un proche dépendant, malade ou handicapé, quel que soit son âge. Une aide quotidienne qui peut être partielle ou totale. C'est surtout une population anonyme, transparente. Ils seraient 8,3 millions en France à apporter une aide à un proche au quotidien.

Des tâches variées


Les tâches de ces héros très discrets du quotidien sont diverses et variées : courses, accompagnement chez le médecin, ménage, démarches administratives, jardin, mais aussi aide pour les actes élémentaires de la vie comme se laver, s'habiller, se nourrir.

Continuer à partager des moments de vie


Suzanne Spiler, 83 ans, accompagne son mari Lucien, atteint de la maladie d'alzheimer, de façon quasi permanente depuis 2 ans à Nîmes. Même si l'état de Lucien s'est considérablement dégradé ces derniers mois, il n'est pas question pour Suzanne de baisser les bras.
Suzanne a fait le choix de maintenir son mari à domicile pour continuer à partager des moments de vie avec lui malgré la maladie.

Reportage à Nîmes, dans le Gard.

Ils aident un proche âgé à vivre à son domicile, exemple à Nîmes
S. Vicente et D. Pardanaud. (Dans ce reportage : Suzanne Spiler, une aidante, Patricia Floutier, chef de service du pôle médico-social de l'association d'aide et de soins à domicile Vivadom et Guillaume Natton, directeur général de Vivadom.)


Une allocation pour les aidants ?


Suzanne se fait aider au quotidien par un réseau d'aide et d'accompagnement à domicile. Une prise en charge nécessaire. Lucien est accueilli quelques heures par jour dans cet établissement spécialisé.
Un projet de loi sur le droit au répit des aidants est en discussion au Parlement. Il prévoit notamment une allocation de 500 euros par an.

Sur le même sujet

Sète et les Morello : une histoire de famille

Les + Lus