Incendies en Occitanie : ne gênez pas les avions Canadair dans leur mission notamment à l'écopage

Pour maîtriser les incendies, de nombreux Canadair basés à Nîmes-Garons sont déployés sur le littoral méditerranéen. La préfecture maritime de Méditerranée lance un appel à la vigilance et rappelle les règles de conduite à suivre pour ne pas gêner les opérations de ces appareils bombardiers d'eau.

Même si les images de ces aéronefs jaune et rouge sont impressionnantes, mieux vaut ne pas trop s’approcher des Canadair. Alors que les incendies se multiplient sur le littoral en cette saison estivale, la préfecture maritime de Méditerranée vient de lancer un appel à la vigilance.

Des avions bombardiers d’eau, type canadair, sont massivement déployés sur le territoire, et ils doivent régulièrement faire le plein dans des lacs ou en Méditerranée pour ensuite larguer près de 4.000 tonnes d’eau au-dessus des flammes.

S’éloigner à plus de 500 m dès le premier survol

Lors des opérations d’écopage, lorsque l’avion effectue un vol au ras de la surface de l’eau pour procéder au remplissage de ses soutes, il est strictement interdit de s’approcher des appareils sous peine d’une amende. C'est une opération délicate pour le pilote.

Il est vivement conseillé aux nageurs, plongeurs et plaisanciers de rester vigilants, afin de s’éloigner au plus vite à plus de 500 mètres de la zone, dès le premier survol de repérage. Cette distance doit être maintenue durant toute la durée des opérations et jusqu’à une heure après le dernier survol, pour assurer la sécurité des plaisanciers, mais aussi éviter de gêner les opérations de secours.

Prioritaire sur les autres aéronefs

Les bombardiers d’eau de la Sécurité civile basés à Nîmes-Garons, disposent de six points principaux de remplissage en Occitanie :

Cette liste n’est pas exhaustive et d’autres plans d’eau peuvent être utilisés sans préavis pour des opérations ou entraînements. Il faut également rappeler que lors des phases d’écopage, les Canadair sont très peu "manœuvrant", et sont donc prioritaires sur tous les autres aéronefs pouvant utiliser le plan d’eau.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
feux de forêt faits divers incendie pompiers méditerranée mer nature aéronautique économie sécurité société