Des ministres issus de Midi-Pyrénées ?

Quelques personnalités régionales sont susceptibles d'entrer au gouvernement.

La composition du gouvernement sera dévoilée mercredi mais déjà les pronostics vont bon train. Plusieurs noms de personnalités politiques régionales circulent déjà dans les ministères.

Les noms les plus régulièrement cités sont ceux de Kader Arif, Jean-Michel Baylet, Philippe Martin et Catherine Lemorton.

Kader Arif

 

Très proche du nouveau président, Kader Arif, un protégé de Lionel Jospin, ancien premier secrétaire fédéral socialiste de la Haute-Garonne, était l'ancien numéro trois du PS lorsque François Hollande en était le premier secrétaire.

Récemment, il faisait partie de l'équipe de campagne présidentielle et il est cité comme possible pour un poste gouvernemental notamment à la coopération.

Ainé d'une famille de quatre enfants, il a fait ses études à Castres puis à Toulouse.

Jean-Michel Baylet

PDG du groupe "La Dépêche", Président du Parti Radical de Gauche, Président du Conseil général du Tarn-et-Garonne, Jean-Michel Baylet possède déjà une solide expérience de membre de gouvernement. Secrétaire d'Etat en 1984 puis en 1988, il devient ministre délégué au tourisme en 1990.

Sa participation aux primaires présidentielles permet aux socialistes de revendiquer l'ouverture. Ces primaires qui n'auraient pu être que socialistes deviennent ainsi des "primaires citoyennes".

Ce positionnement fait de lui un favori parmi les ministrables si, toutefois, ses récents démêlés avec la justice ne viennent pas assombrir le tableau.

Philippe Martin

Ancien préfet du Gers et des Landes, ce fabiusien est élu député en 2002. En 1998, il avait conquis la présidence du Conseil Général du Gers.

Nommé deuxième vice-président du groupe socialiste à l'assemblée en 2007, chargé du développement durable et de l'agriculture, sa lutte incessante contre la présence d'essais OGM en plein champ, sa bonne image écologiste lui confèrent une stature de ministrable à l'environnement.

Il se trouvera en concurrence directe avec la chef de file d'EELV, Cécile Duflot.

Catherine Lemorton

Cette pharmacienne toulousaine se fait connaitre du grand public en battant sur une circonscription traditionnellement à droite Jean-Luc Moudenc, candidat sortant UMP à la mairie de Toulouse.

Son rapport parlementaire sur la prescription, la consommation et la fiscalité des médicaments fait d'elle l'un des fers de lance de gauche dans un combat contre l'influence des lobbies de l'industrie pharmaceutique.

Elle est souvent citée comme possible Secrétaire d'Etat auprès du Ministère de la Santé.