Cet article date de plus de 9 ans

L'éthylotest obligatoire dans les tracteurs

Le syndicat agricole Coordination rurale, jugeant "absurde" et "stupide" cette mesure
video title

Ethylotests dans les tracteurs

Un syndicat agricole a décidé de partir en guerre contre l'éthylotest obligatoire sur les tracteurs. La coordination rurale juge cette mesure absurde et totalement injustifiée . Elle met en avant le fait que les tracteurs n'empruntent que trés occasionellement les axes routiers.

Cette obligation est totalement inadaptée aux tracteurs agricoles explique dans un communiqué la Coordination rurale, dont le siège est situé à Auch, dans le Gers.

 Une mesure inadaptée

Pour le syndicat agricole, " les tracteurs ne garantissent pas de bonnes conditions de stockage des éthylotests. De plus les conducteurs d'un tracteur peuvent être multiples et ils n'empruntent que sporadiquement les voies publiques."

Le syndicat relève également que le renouvellement des éthylotests avant la date
de péremption va générer des tracasserie pour les agriculteurs. "Loin d'enrayer
les problèmes d'alcoolémie au volant et les accidents qui peuvent en résulter,
cela va surtout créer un marché captif et juteux pour les fabricants d'éthylotest",
poursuit la Coordination rurale.
 La Coordination rurale a adressé sa demande d'exemption aux ministres de l'Agriculture
et de l'Intérieur.
 Depuis le 1er juillet, chaque véhicule à moteur circulant sur les routes françaises,
à l'exception des cyclomoteurs (moins de 50 cm3 et 45 km/h maximum), doit être
équipé d'un éthylotest chimique ou électronique. A partir du 1er novembre, les
conducteurs de véhicules n'ayant pas d'éthylotest à bord risqueront une amende
de 11 euros.
 La mesure a été accueillie avec scepticisme par les associations d'usagers et
de victimes de la route, dont certaines ont raillé une "mesurette".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière