Nous serons 500.000 en 2030 dans l'agglo

Selon l'INSEE, l'afflux de population vers Montpellier reste supérieur à la moyenne nationale

Montpellier et son agglomération continuent d'attirer de nouveaux habitants,  la toute récente étude de l'INSEE Languedoc Roussillon, démontre que cette tendance devrait se poursuivre jusqu'en 2030. De 409.000 habitants recensés en 2007, nous pourrions passer à près de 500.000 habitants.

Consulter toute l'étude de l'INSEE

En projection, la population de l'agglomération de Montpellier augmenterait au rythme de 0, 6 % par an, c'est à dire plus que celle de Bordeaux, Strasbourg et Nantes, considérées comme des villes proches de Montpellier du point de vue de leur attractivité et de leur structure.

Autre constante, c'est avec la région parisienne et la région de Marseille que les afflux de population sont les plus importants.

Conséquence sur l'immobilier : on devrait construire entre 1 800 et 2 900 résidences principales chaque année.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archives