INFOGRAPHIE. 138 hospitalisations, l'épidémie de coronavirus régresse alors que le déconfinement progresse en Occitanie

L'épidémie de coronavirus semble "maîtrisée en France" indique le Ministère des Solidarités et de la Santé. En effet, depuis le début du déconfinement, le nombre de personnes hospitalisées décroit progressivement. Ce mardi,138 personnes se trouvent à l'hôpital dont 19 en réanimation.

 Entrée du secteur Covid au CHU de Montpellier.
Entrée du secteur Covid au CHU de Montpellier. © MaxPPP/ Guillaume BONNEFONT

Depuis le 11 mai, la vie reprend progressivement son cours avec la réouverture des écoles, des bars et des restaurants, la fin de la limite des 100km. Des nouvelles appréciées des Français privés de liberté pendant 8 semaines mais qui ne doivent pas nous faire oublier que le COVID 19, quoique en recul, est toujours bien présent en Occitanie comme l'attestent les chiffres communiqués par L'ARS (l'Agence Régionale de Santé).

 

L'épidémie ne fait "que" s'essoufler

Désormais et parce que l'épidémie de coronavirus est en recul, l'ARS d'Occitanie, communique les données sur les personnes infectées deux fois par semaine. Les mardis et les vendredis.

Cela se justifie par la régression de la pandémie. Le nombre de personnes nécessitant des soins hospitaliers diminue chaque jour. Même constat, dans les services de réanimation, où se trouvent encore 138 malades qui mènent avec les soignants la bataille de la guérison.

506 décès depuis le début de l'épidémie en février

Depuis février, la courbe des décès, augmente. Mais depuis un mois, sa progression s'est nettement ralentie. Autre signe que la maladie, est moins présente, que sa propagation est moins forte.

Ces chiffres encourageants permettent de déconfiner progressivement les personnes. Parmi celles-ci, les personnes âgées en Ehpad qui ont été privées pendant de longues semaines de la visite de leurs proches.

 

Pas de deuxième vague à l'horizon

En Occitanie, l'épidémie a atteint son pic le 6 avril, soit 3 semaines après le début du confinement. 1065 personnes étaient hospitalisées dont 333 personnes étaient en réanimation. Les services hospitaliers de la région n'ont pas été sous tension comme dans l'Est de la France. 

Depuis, la situation s'est nettement améliorée dans les 13 départements de la région.
Sur le graphique on contaste que le nombre d'hospitalisations est en baisse constante, sauf le 3 mai dernier.

On constate, la même régression au niveau national. On peut le voir sur l'état de la situation sanitaire de ce vendredi 12 juin, le rythme des hospitalisations est en fort recul, même dans les zones du territoire français où le virus a été le plus actif comme dans l'Oise ou encore l'Ile de France.

La liberté retrouvée sous conditions 

Afin que la maladie disparaisse progressivement du quotidien des Français, la mise en oeuvre des gestes barrières reste indispensable, malgré le relâchement lié au déconfinement. Moins il y aura de malades et plus les réouvertures se multiplieront, plus les libertés de déplacement seront élargies.

Le port du masque est désormais associé à notre quotidien. L'ARS, nous explique, comment l'utiliser et ce qu'il faut en faire une fois qu'il est hors d'usage.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter