INFOGRAPHIES. Forte progression de l'épidémie de COVID-19 sur l'ensemble de l'Occitanie, 633 personnes hospitalisées

Le virus gagne du terrain en Occitanie. Les chiffres communiqués par l'ARS dans son bulletin du 13 octobre  sont probants. En quatre jours 67 personnes ont été hospitalisées. Le taux de positivité a bondi à 11,4%. 

Dix malades de la COVID ont été admis dans un service de réanimation depuis le 9 octobre
Dix malades de la COVID ont été admis dans un service de réanimation depuis le 9 octobre © Guillaume BONNEFONT/ MaxPPP
Lors de la première vague, l'Occitanie avait été relativement épargnée par la COVID-19. Mais, visiblement pas par la seconde. En effet, les chiffres communiqués deux fois par semaine par l'agence régionale de santé montrent une dégradation qui va crescendo depuis le mois de septembre. 
Au niveau national, la maladie poursuit également sa progression. Au vue de la situation, Emmanuel Macron, doit s'exprimer, ce mercredi 14 octobre, pour annoncer un durcissement des mesures sanitaires, couvre-feu, reconfinement, bulle sociale.... Plusieurs zones de l'Occitanie seront certainement concernées par l'une ou l'autre de ces mesures.
 

Dégradation générale sur l'ensemble de l'Occitanie

Tous, les départements, hormis le Lot qui s'en tire mieux pour le moment, sont progressivement de plus en plus impactés par le virus. La progression du taux d'incidence est l'un des indicateurs de l'évolution de la pandémie.
Sur le graphique, on constate que le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Gard ainsi que la Haute-Garonne ont un taux d'incidence qui progresse très vite.

Les métropoles de Toulouse et de Montpellier sont particulièrement touchées. Elles ont été placées en alerte maximale. Cela pourrait prochainement arriver à Perpignan où les seuils d'alerte sont proches. 
L'alerte maximale est atteinte si l'incidence dépasse les 250 cas pour 100 00 habitants et les 100 cas pour 100 000 chez les personnes âgées. Un autre critère est également pris en compte, celui des capacités des services de réanimations où la part des patients covid-19 ne doit pas franchir les 30%.
 

24 décés supplémentaires depuis le 9 octobre

La Covid-19 a fait 24 décès supplémentaires depuis vendredi 9 octobre dans l'un des services des hôpitaux de la région. Actuellement, 633 personnes sont hospitalisées soit 67 de plus en seulement quatre jours. 159 d'entre elles sont en réanimation soit 10 de plus.
Le nombre de patients qui nécessitent une hospitalisation ne cesse d'augmenter. On constate même une inflexion forte de l'augmentation ces quinze derniers jours.
 

Plus de personnes testées et un taux de positivité qui bondit à 11,4%

1 565 cas positifs sont détectés en moyenne par jour, indique l'ARS, ce qui représente un taux de positivité de 11,4 % entre le 2 octobre et le 8 octobre. Ce dernier indicateur était à 8,9% entre le 28 septembre et le 2 octobre. 
Le taux de positivité permet de mesurer le nombre de personnes infectées par le coronavirus, sur la base des personnes qui ont été testées grâce à un test PCR dans un des drive ou un laboratoire.

Les gestes barrière restent le meilleur moyen de se protéger du virus et de protéger les autres. Malgré le port du masque, la fermeture des bars, les restrictions pour les restaurants, l'épidémie fait de la résistance et affiche un net rebond. Le gouvernement pourrait serrer un peu plus la vis dans les prochains jours pour tenter d'endiguer l'inquiétante progression de l'épidémie. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société