• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Inondations à Lamalou-les-Bains : les réactions après la mise en examen de 6 personnes

Lamalou-les-Bains (Hérault) - le camping municipal désormais fermé où 4 personnes sont mortes le 18 septembre 2014 après la crue du Bitoulet - novembre 2016. / © F3 LR V.Luxey
Lamalou-les-Bains (Hérault) - le camping municipal désormais fermé où 4 personnes sont mortes le 18 septembre 2014 après la crue du Bitoulet - novembre 2016. / © F3 LR V.Luxey

L'affaire fait grand bruit à Lamalou-les-Bains, dans l'Hérault. 6 personnes, dont le maire actuel et son prédécesseur, ont été mises en examen pour homicides involontaires dans le cadre de l'information judiciaire sur les responsabilités suite aux inondations meurtrières du 18 septembre 2014.

Par Fabrice Dubault


Ce vendredi matin, Philippe Tailland a participé comme prévu aux commémorations du 11 novembre. Mais le maire de Lamalou-les-Bains est apparu fatigué, éprouvé par 24 heures de garde-à-vue. Il a été mis en examen pour homicides involontaires, tout comme Marcel Roques, son prédécesseur à la mairie et 4 autres collaborateurs, dans le cadre de l'enquête ouverte après les tragiques inondations de septembre 2014.

Lamalou-les-Bains (34) : 6 personnes mises en examen après les inondations mortelles de 2014
6 personnes, dont le maire actuel et son prédécesseur, ont été mises en examen pour homicides involontaires dans le cadre de l'information judiciaire sur les responsabilités suite aux inondations meurtrières du 18 septembre 2014. - F3 LR - Reportage : C.Alazet et A.Ployart

4 morts dans la nuit du 18 septembre 2014 au camping de Lamalou-les-Bains


Les 4 victimes ont été emportées par les eaux du Bitoulet qui ont submergé le camping municipal.
Les fortes pluies ont arraché des arbres en amont de la commune et provoqué un embacle. En cédant, ce barrage a libéré une énorme vague.
Pour l'association des sinistrés de Lamalou, les 6 mises en examen sont le signe que l'enquête pour déterminer les responsabilités éventuelles... avance enfin.

Il est temps de dire pourquoi cette vague est arrivée en l'espace de 5 minutes sur Lamalou et pourquoi elle a déferlé. (...) Des responsabilités il y en a mais il ne faut pas les mettre toutes sur la même personne" explique Evelyne Nardou, présidente de l'associaton d'entraide des Lamalousiens face aux inondations.


Pour y parvenir, beaucoup de questions.
Fallait-il évacuer le camping ?
Pourquoi était-il classé en zone inondable en 1974 mais plus à partir de 1982 ?
L'entretien des berges a-t-il été négligé ?

Les familles des victimes et des sinistrés espèrent des réponses. Mais leur attente risque de durer encore de longues semaines.

A lire aussi

Sur le même sujet

Incident technique à l'incinérateur de Lunel-Viel

Les + Lus