Istres, corrida d'Adolfo Martín : la leçon de Maître Ponce.

Les toros d'Adolfo Martín ont séduit Istres pour la corrida d'ouverture de la feria. Les deux meilleurs ont été toréé à merveille par Paco Ureña et Enrique Ponce.
Ponce dans ses œuvres…
Ponce dans ses œuvres… © SDT / JJ
Istres, vendredi 15 juin 2018
Première corida de la feria
6 toros d'Adolfo Martín, tous typiques de cet élevage. Plus chétifs et incertains les 3 premiers, mieux "présentés" les 3 autres.
Enrique Ponce : silence et deux oreilles
Curro Díaz : applaudissements et applaudissements
Paco Ureña : salut et deux oreilles

Entrée : 90%
Temps estival (enfin!) et musique délicieuse.

Enrique Ponce a offert avec le quatrième un de ces récitals tout en douceur dont le public des matinales de Nîmes est si friand. Pas la moindre faute de rythme ou de placement, une élégance jamais prise en défaut, une gestuelle en harmonie délicate avec le "Concha Flamenca" très bien joué par l'orchestre : la classe! Et un "maître de classe" incomparable de pédagogie et de calme autorité. Mais à la différence d'autres démonstrations de ce genre,  ce vendredi à Istres il avait à faire à un "vrai" toro…
Moins bien servi par le tirage au sort, Curro Díaz a pris quelques poses et tiré des lignes ça et là.
Paco Ureña, tout sourire, a dominé aisément ses deux toros. Il a donné au sixième (un des deux meilleurs de l'envoi) une faena sérieuse et allant crescendo.


La leçon de Maître Ponce

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
signes du toro culture tauromachie