“Je ne veux pas son patrimoine”: après des tests, la potentielle fille de Dali refuserait l'héritage

© MaxPPP
© MaxPPP

Pilar Abel Martínez a obtenu l'accord d'exhumation, pour des tests ADN, de Dali, qu'elle dit être son père. La Fondation Salvador Dali, qui gère le patrimoine du peintre, a annoncé qu'elle allait déposer un recours contre l'ordre d'exhumation. 

Par Cathy Dogon

Je ne veux pas son patrimoine - s'il arrive, tant mieux, mais c'est la dernière chose que je veuille


Pilar Abel Martínez, a obtenu de la justice l'exhumation de Dali, décédé il y a 28 ans. Elle demande des tests ADN mais assure ne pas agir pour l'argent.


La Catalane de 62 ans affirme être sa fille mais souhaiterait en être persuadée. "Savoir qui elle est", voilà pour quoi elle se bat depuis plus de 10 ans. 

Ce serait un soulagement inimaginable, je saurais enfin qui je suis réellement et serais reconnue


Or tout a failli tomber à l'eau. La Fondation Salvator Dali, qui gère le patrimoine du peintre, a annoncé qu'elle allait déposer un recours contre l'ordre l'exhumation. 

En effet, si Pilar Abel Martínez fait vraiment partie de la descendance du célèbre peintre, elle aurait des droits sur son patrimoine. 

Je veux d'abord mon identité 


Selon elle, Dali a eu une liaison avec sa mère quand elle travaillait comme employée de maison chez des amis du peintre, à Cadaqués, où il résidait souvent. Plusieurs éléments de sa vie d'enfant prouveraient en effet cette parenté. 

► Les réactions des Catalans


 

Sur le même sujet

Les + Lus