Juan Bautista est dans Signes du toro

Arles, 31 mars 2018. Juan Bautista et ses enfants, Luiza et Louis, saluent Luc Jalabert disparu quelques jours auparavant. / © MD / SDT
Arles, 31 mars 2018. Juan Bautista et ses enfants, Luiza et Louis, saluent Luc Jalabert disparu quelques jours auparavant. / © MD / SDT

C'est une image terrible et belle. Juan Bautista, 24 heures après avoir enterré Luc Jalabert son père, a triomphé de la plus belle des manières pour la corrida d'ouverture de la feria d'Arles. 

Par Joël Jacobi

En parlant de la carrière de son fils, Luc Jalabert nous avait dit alors que Juan Bautista n'avait que 17 ans : C'est un métier trop difficile, il y a très peu de chance qu'il réussisse, mais au moins apprendra-t-il à être un homme.
Il avait tort et il avait raison. Juan Bautista est devenu un torero de premier ordre et un homme droit comme son père.
24 heures après l'enterrement de Luc, Juan Bautista coupe deux oreilles et deux oreilles aux toros d'El Freixo lors de la première corrida de Pâques à Arles. Il n'y a dans ces récompenses ni compassion ni favoritisme. Juste de l'admiration pour le cran d'un jeune homme et le métier d'un torero accompli.

Retrouvez Juan Bautista à Arles dans Signes du toro ce samedi 21 avril. 
À 10h20 sur France 3 Nouvelle-Aquitaine et à 11h25 sur France 3 Occitanie.


JB
Juan Bautista : le chagrin et la passion

 

Sur le même sujet

Sète (34) : les Assises de la mer et la visite du ministre de l'Agriculture

Les + Lus