• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La Région adopte le nom “Occitanie“, sous-titré ”Pyrénées-Méditerranée”

Carole Delga pendant la réunion à Montpellier / © Région LRMP
Carole Delga pendant la réunion à Montpellier / © Région LRMP

Les élus du Conseil Régional Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées, réunis ce vendredi à Montpellier, ont adopté la proposition de Carole Delga de nommer Occitanie notre nouvelle région. Cette dénomination devra encore être validée par le gouvernement après avis du Conseil d'Etat.

Par Fabrice Valery

Les élus du Conseil régional ont adopté vendredi à Montpellier la "résolution unique" comprenant notamment le nom de la nouvelle grande région "Occitanie", sous-titré "Pyrénées-Méditerranée". 

La présidente Carole Delga a souligné ce moment "historique" qui consistait à choisir un nom pour notre région, pour de nombreuses années et pour le "rayonnement" de la région à l'extérieur des frontières. Cette nouvelle appellation reste à ce stade une simple proposition et devra toutefois être validée par le gouvernement et le Conseil d'Etat avant le 1er octobre prochain. 

85 élus ont voté pour, 60 contre, 9 se sont abstenus et un élu régional n'a pas pris part au vote. 

Les débats ont été parfois houleux. Même au sein du groupe socialiste et républicain, majoritaire, des élus catalans ont fait entendre une petite musique différente, craignant, avec le choix d'Occitanie "un choc identifaire, qui réclame que nous soyons vigilants" comme l'a signé l'élu socialiste des Pyrénées Orientales Jacques Cresta. Mais les socialistes ont, très majoritairement, soutenus ce choix. 

A LIRE AUSSI : "Mais comment vont s'appeler les habitants de la région Occitanie ?"

Pour le groupe PRG, Sylvia Pinel a apporté son soutien au choix d'Occitanie, indiquant toutefois que son groupe voterait ce nom "dans sa grande majorité" mais pas dans sa totalité. 

Le groupe "Nouveau Monde", qui regroupe des élus de gauche et des écologistes, s'en fortement engagé derrière le nom Occitanie, qu'il souhaitait de ses voeux. Gérard Onesta a demandé que le département des Pyrénées-Orientales change rapidement de nom pour intégrer un terme catalan. 

A droite, Stéphan Rossignol (LR) a fustigé le choix de la présidente parlant "d'usurpation historique", de "marchandage politique" au sein de la majorité de Carole Delga et rappelant que la consultation citoyenne n'a rassemblé "que 3 % de la population régionale". Le groupe de droite et du centre a voté contre ce nom, annonçant vouloir saisir le gouvernement et proposant un amendement pour que "Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées" soit le nom de la région. 

"Occitanie ne dit rien à personne, ni à l'extérieur, ni à l'intérieur de notre territoire", a fustigé France Jamet pour le groupe FN rappelant que "97 % de la population régionale a boudé ce vote, c'est peu de clics pour une grande claque !". Le groupe FN voulait le terme "Languedoc" et a rejeté "Occitanie". "Occitanie, c'est un choix clivant, conclut France Jamet, imposé par votre minorité écologiste". 

Sur le même sujet

Le soulagement de Michael Guigou après la victoire du MHB sur Rhein Neckar

Les + Lus