• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Salon de l'agriculture : c'est bon pour l'image mais ça coûte cher aux éleveurs

la vache de l'Aubrac a déjà une bonne image nationale / © MaxPPP
la vache de l'Aubrac a déjà une bonne image nationale / © MaxPPP

Les éleveurs de la race Aubrac qui présentent des animaux au Salon de l'Agriculture à Paris se plaignent du coût du déplacement mais reconnaissent que c'est bon pour l'image de la marque. Ils réclament des aides des collectivités territoriales

Par Michel Pech

Ça coûte et ça rapporte pas
Présenter un animal au salon de l'agriculture de Paris coûte entre 1500 et 2000 euros par animal à un éleveur de la race Aubrac. Avant de quitter l'Aveyron, il faut veiller à une bonne couverture sanitaire, puis il faut payer l'hébergement à Paris, le transport, le foin, la paille.
Ceux qui ont déjà reçu des prix à Paris ont constaté que le retour financier est quasiment nul. Contrairement à d'autres rassemblements prestigieux, le Salon de Paris est surtout touristique et intéresse peu les professionnels.

Mais c'est bon pour l'image 
Pourtant, les représentants de la race Aubrac insistent auprès des éleveurs pour qu'ils continuent à fréquenter le Salon de Paris. C'est bon pour toute la filière et c'est aussi grâce à cela que les produits de l'Aubrac sont connus dans toute la France.

...alors , aidez nous!
Les éleveurs comprennent très bien l'argument mais en profite pour demander des aides extérieures et notamment celle des contribuables par l'intermédiaire du département ou du Conseil régional

Vidéo : le reportage de Florian Rouliès et Dominique Cantrelle
Salon : le prix de l'image



Sur le même sujet

Blaquart (Nîmes olympique) et le bâton de bourbotte

Les + Lus