• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Teknival : 20.000 teufeurs s'invitent en forêt de Millau (Aveyron)

20 ans après, Millau de nouveau capitale du mouvement FreeTekno / © Véronique Gally/France 3 Midi-Pyrénées
20 ans après, Millau de nouveau capitale du mouvement FreeTekno / © Véronique Gally/France 3 Midi-Pyrénées

10.000 teufeurs se sont déjà installés sans en avoir reçu l'autorisation sur un champ du Larzac à Millau pour un festival de musique électronique Teknival "revendicatif" destiné à dénoncer la loi "discriminatoire" contre les rave. 10.000 autres sont attendus. [En vidéo, les images du Teknival]

Par Vincent Albinet

Le teknival bat son plein en toute illégalité
Près de 20.000 teufeurs venus de toute la France ont pris la direction du plateau du Larzac pour participer au Teknival, une rave party géante. Et comme d'habitude, les organisateurs ont joué au chat et à la souris avec les autorités. Le reportage sur place d'Elsa Arnould et de Véronique Galy

20 ans et toutes ses dents qu'il entend bien montrer : le Teknival du 15 août revient dans le secteur de Millau, où il avait connu sa première édition en 1996.

Plusieurs milliers de véhicules ont déjà pris place depuis vendredi soir sur le site des "1789 arbres de la Liberté", dans la forêt communale de Millau, à proximité du Rajal del Gorp.

Cet endroit, où avaient été plantés 1789 arbres pour le bicentenaire de la Révolution en 1989, a été choisi pour "sa symbolique", explique "Barouf", un des organisateurs.


"Liberté, égalité, fraternité: nous incarnons ces valeurs", a-t-il ajouté, évaluant à 10.000 le nombre de teufeurs, une participation qui devrait être plus importante d'ici à la fin de l'événement, le 15 août au soir. 20.000 personnes sont en effet attendues sur place.

En les attendant, quelques milliers de teuffeurs ont commencé à faire vibrer la forêt de Millau. 

Voir en vidéo les images tournées samedi par Véronique Galy :
10.000 teufeurs pour un Teknival "revendicatif"
Les images de samedi matin, tournées par Véronique Galy

La secrétaire générale de la préfecture, Dominique Consille, évaluait pour sa part à 8.000 le nombre d'amateurs de FreeTeekno samedi en milieu de matinée mais a précisé que d'autres étaient en route.

"La manifestation n'est pas autorisée. Nous sommes devant une situation de fait",
a-t-elle ajouté.

Pas moins de110 gendarmes ont été mobilisés pour encadrer le Teknival à l'entrée duquel ils fouillent les véhicules. Sur le site, un véhicule des pompiers
veille en permanence à tout éventuel départ d'incendie.

Tandis que des Teknival ont lieu chaque année en France au 1er mai, l'organisation de tels rassemblements avait été abandonnée pour le 15 août. "Mais les Teknival du 15 août ont été repris pour en faire une manifestation revendicative car les lois n'avancent pas", précise Barouf.

Les "teufeurs" qualifient de "discriminatoire" la loi de 2002 sur les "free parties" et réclament l'arrêt des saisies de matériel sono, des procédures "abusives" contre les organisateurs et les participants, ainsi que la possibilité d'accéder aux terrains publics inutilisés et exploitables pour les fêtes.

Les organisateurs ont particulièrement dans le collimateur le préfet de l'Aude, Jean-Marc Sabathé, qui, le 26 juillet, en annonçant son plan anti-rave, avait qualifié les teufeurs de "cons et d'irresponsables", selon des propos rapportés par La Dépêche du Midi.

"On nous insulte. Ce sont des réponses d'un autre temps. C'est une chasse aux sorcières",

estime Barouf.
© Elsa Arnould/France 3 Midi-Pyrénées
© Elsa Arnould/France 3 Midi-Pyrénées

L'organisateur assure le "bon déroulement" du Teknival grâce à la "responsabilité de tous", citant en particulier la mise en place de "stands de prévention sur la prise de risques stupéfiants, alcools et sons".

En novembre 2015, trois personnes étaient mortes lors d'une rave illégale dans l'Aude, qui n'était pas un Teknival.

En 2016, le Teknival du 1er mai avait réuni plus de 30.000 personnes, selon les organisateurs, à Salbris (Loir-et-Cher). Un jeune de 17 ans avait dû être hospitalisé dans un état grave.

Pour l'heure, le Teknival du Larzac se déroule sans incident.

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Béziers : Jacques Rançon avoue le meurtre d'Isabelle Mesnage dans la Somme en 1986

Les + Lus