Le retrofit, nouvelle solution pour décarboner le moteur de son véhicule

Publié le
Écrit par Aurore Briffod

Alors qu’il va être de plus en plus compliqué de circuler en centre-ville avec des voitures polluantes, certaines entreprises proposent aux particuliers de remplacer le moteur thermique de leur véhicule par un kit électrique.

Vente de véhicules à moteur thermique interdite dès 2035 puis circulation interdite en 2050 et dès 2025, instauration des zones à faibles émissions dans les agglomérations de plus de 150 000 habitants. Les incitations pour éviter de circuler avec des véhicules thermiques se multiplient. Nombre de particuliers envisagent alors l’achat d’une voiture électrique.

Toutefois, il existe une solution alternative : le retrofit. Cela consiste à remplacer le moteur de sa voiture thermique par un kit électrique afin de réduire les gaz à effet de serre. Une fois enlevé le moteur, le réservoir et le pot d’échappement, le véhicule est équipé d’un moteur électrique, d’une batterie et d’un boîtier électronique.

Des aides pour particuliers et professionnels 

Quelques start-ups proposent cette électrification des voitures anciennes. L’une d’entre elles s’est lancée dans un tour de France pour aller à la rencontre des particuliers et collectivités susceptibles d’être intéressés par cette démarche. "Tout le monde n’a pas les moyens d’acheter une voiture électrique", explique Arnaud Pigounides, fondateur de REV Mobilities. Au total, il faut compter entre 15 000 et 20 000 euros pour "retrofiter" son véhicule. 

Avec le retrofit, cela coûte la moitié d’un véhicule neuf électrique pour 10-15 ans supplémentaires.

Arnaud Pigounides, fondateur de REV Mobilities

À Toulouse, les particuliers peuvent bénéficier d’une prime de 3 000 euros et les professionnels, d’un coup de pouce pouvant aller jusqu’à 20 000 euros s’ils ont une flotte de plusieurs véhicules. Attention, bus comme voitures doivent avoir plus de 5 ans pour être éligibles. Depuis le 1er juin 2020, le retrofit peut également bénéficier de la prime à la conversion pour un montant allant de 2 500 à 5 000 euros.