« Les anapaths, traqueurs de cancers » : documentaire sur le travail méconnu des médecins anatomo-pathologistes

Le réalisateur Christophe Pétraud, nous propose un documentaire en immersion au CHU de Nîmes, dans un univers méconnu de la médecine : celui des anatomo-pathologistes, appelés aussi les « anapaths ». Des traqueurs de cancers. Sans eux, pas de diagnostic, ni de traitement. Un tournage à huis-clos.

Samia Gonzalez et Bernard Fouet, médecins anatomo-pathologistes
Samia Gonzalez et Bernard Fouet, médecins anatomo-pathologistes © Christophe Pétraud

Revoir le documentaire

Les anapaths, traqueurs de cancers

Les médecins anatomo-pathologistes, ou anapaths, font autorité dans les Centres Hospitaliers Universitaires (CHU) de France. Leur travail consiste à diagnostiquer formellement la présence des cancers. Ils ne connaissent pas les patients, mais sont sollicités par tous les départements de la médecine : gynécologie, gastrologie, pneumologie, etc.

Le documentaire nous emmène dans les sous-sols du CHU de Nîmes, dans l’unité du professeur Pascal Roger, chef du service d'anatomie et cytologie pathologiques.

Sous l’œil de la caméra du réalisateur Christophe Pétraud, nous suivons de près et sans relâche, le travail minutieux de ces médecins, travailleurs de l’ombre. Ils explorent sans détour le corps humain et le mal qui le ronge : les nodules, les zones inflammatoires, les lésions...

Nous sommes comme des traducteurs en train de déchiffrer un texte incompréhensible pour en faire quelque chose de cohérent

Dr Bernard Fouet

Des examens macroscopiques à l'exploration microscopique, ces médecins font un véritable travail de fourmi. Tous les jours, ils se livrent à une incroyable traque. Celle de la maladie. C’est un exercice difficile de la médecine. Le temps est compté. "Il y a de la pression" confie le Dr Samia Gonzalez, anatomo-pathologiste : "le clinicien attend notre diagnostic pour engager un traitement"

Les médecins anatomo-pathologistes avec les techniciens en cours de diagnostic
Les médecins anatomo-pathologistes avec les techniciens en cours de diagnostic © Christophe Pétraud

Les anatomo-pathologistes, doivent identifier le comportement des cellules en un temps record. Et parfois, ce sont de véritables énigmes à résoudre. Mais, ils n’ont pas droit à l’erreur. La vie du patient en dépend.

 Il ne faut jamais faire de l’à peu près. Il faut être sûr de ce que l’on dit 

Dr Farzaneh Masset

Le patient, ils ne le connaissent pas. Même s'ils y pensent constamment. Les correspondants réguliers des anapaths sont les cliniciens. Ils s’appuient en toute confiance sur le diagnostic de leurs confrères et consoeurs pour décider du traitement à engager.

On n’a pas la reconnaissance du patient, mais on a la reconnaissance des cliniciens (…) C’est ça qui aide à se lever le matin et à continuer, malgré les difficultés 

Dr Samia Gonzalez

 

Un documentaire à voir le lundi 1er février 2021, à 23 heures.

Documentaire Les anapaths, traqueurs de cancers
Un film écrit et réalisé par Christophe Pétraud.
Une coproduction Prismédia et France 3 Occitanie

Samia Gonzalez, médecin anatomo-pathologistes
Samia Gonzalez, médecin anatomo-pathologistes © Christophe Pétraud

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
documentaires culture télévision économie médias santé société recherche sciences