AVION. "L'aboutissement de notre travail" des salariés d'un sous-traitant d'Airbus visitent l'A400M pour la première fois

L'équipementier Ratier-Figeac dans le Lot fabrique plusieurs pièces nécessaires à la construction des A400M. Parmi elles, les hélices, moteur indispensable aux performances de l'avion militaire. Jeudi 29 février, 200 des 1400 salariés du sous-traitant ont pu approcher le mastodonte des airs à Rodez (Aveyron). Un moment inédit pour la majorité d'entre eux.

C'est un des fleurons de l'armée de l'air française. L'A400M, 17 tonnes, 4 mètres de haut et 18 mètres de long, est aussi imposant qu'il est performant.

Cet avion de transport militaire conçu par Airbus and Space a la particularité de pouvoir se poser sur n'importe quel terrain. Une prouesse, au vu de sa taille, rendue possible grâce à ses hélices. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Billy G (@lfa7themachloop)

"Le fait d'avoir des hélices hyper puissantes, c'est comme si vous aviez un cycliste avec des grosses cuisses. On peut atteindre plus rapidement notre rythme de croisière et donc décoller ou atterrir sur des terrains plus courts. Le catalogue de prestation de cet engin est incroyable". Ces hélices sont justement fabriquées par l'équipementier Ratier-Figeac.

L'aboutissement d'un long travail 

Dorian, Commandant de bord de l'A400M ne tarit pas d'éloges lorsqu'il évoque cet appareil. Une machine qu'il a posée sur tous les continents durant les 7 dernières années.

Ce jeudi 29 février, l'atterrissage a eu lieu sur le tarmac de l'aéroport de Rodez. 

Pas de mission militaire prévue ce jour-là mais une rencontre avec les salariés de Ratier-Figeac.

"Cette journée de partage illustre la collaboration entre notre entreprise et l'armée. C'est essentiel pour comprendre l'aboutissement et le sens de notre travail" souligne fièrement Jean-François Chanut, PDG de Ratier-Figeac. 

Implanté depuis plus de 100 ans dans le Lot, Ratier-Figeac, filiale du groupe américain Collins Aerospace, fabrique les hélices de l'A400M depuis 2020, ainsi que les freins d'hélices et les manettes de gaz de l'appareil. 

"On travaille tous les jours sur cet avion mais on ne le voit jamais. Découvrir nos hélices montées sur l'appareil c'est une grande fierté" souligne Valentin Juredieu business développement chez Ratier-Figeac. 

Même émotion chez Sylvie qui contrôle les hélices chez Ratier Figeac depuis 19 ans. Elle non plus n’avait jamais approché le géant des airs. "C'est émouvant de voir l'aboutissement de notre travail", relate la salariée. 

" Sans ces hommes et ces femmes on ne serait rien"

200 employés de l'entreprise lotoise ont ainsi visité l'appareil militaire sur le tarmac de l'aéroport de Rodez. Une visite orchestrée par les pilotes de l'avion, eux aussi très satisfaits de ce temps d'échange. 

"Pour nous c'est un moment d'humilité. Nous sommes utilisateurs d'un système ultra-complexe. On se retrouve en bout de chaîne avec le sentiment d'hériter d'une richesse technologique et technique énorme. Sans ces hommes et ces femmes on ne serait rien", estime le commandant de bord Dorian, Chef des opérations escadron de transport. 

L'équipage de l'avion s'est ensuite rendu à Figeac, dans les ateliers de fabrication de Ratier-Figeac pour y découvrir les coulisses de fabrication des hélices et manette de gaz de leur avion. 

Si l'entreprise Figeacoise produit des pales pour d'autres types avions, l'Airbus A 400M est son plus gros marché.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité