Cahors : des salariés de la MAEC, en grève contre un plan social, occupent le site de l'entreprise

Des salariés de la MAEC à Cahors sont en grève. Ils protestent contre un plan qui prévoit 83 suppressions de postes dans cette entreprise spécialisée dans les équipements pour les réseaux électriques.

Des salariés de MAEC à Cahors sont en grève. Ils protestent contre un plan social qui prévoit 83 suppressions de postes.
Des salariés de MAEC à Cahors sont en grève. Ils protestent contre un plan social qui prévoit 83 suppressions de postes. © FTV
Depuis quelques semaines des salariés avaient senti un mauvais vent. Une intersyndicale rassemblant la CGT, FO, la CFDT et la CGC avait même organisé un débrayage au début du mois de juillet pour dénoncer les mauvaises conditions de travail. Notamment la suppression des chèques emploi service et de certaines primes. Et puis la nouvelle est tombée le 15 juillet. La direction a annoncé un Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE). 83 postes pourraient être supprimés. Une très mauvaise nouvelle en plein cœur de l’été. Comment négocier dans ces conditions, dans la précipitation alors que certains sont déjà partis en vacances s’interrogent des syndicalistes ?
Les syndicats à nouveau réunis en intersyndicale, exigent le retrait de ce plan. Certains craignent à terme la fermeture du site de cahors.

Des difficultés depuis plusieurs années

En novembre 2018 déjà, des salariés avaient fait grève pour protester contre un projet d’accord de performance collective. Les employés devaient travailler plus avec une compensation partielle (38, 5 heures payées 36)
En octobre 2019, l’entreprise qui devait faire face à une dette importante (d’environ 100 millions d’euros) avait été rachetée par Epsys, leader français des postes de transformation électrique.

La MAEC (Manufacture d'Appareillage Electrique de Cahors) conçoit et fabrique des équipements pour les réseaux électriques et les réseaux de télécommunications.
Contactée par France 3 Occitanie la direction de l’entreprise n’a pas souhaité s’exprimer.

La société est installée dans la zone industrielle de Regourd à Cahors.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie grève
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter