• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Christian de Chergé, moine de Tibhirine et originaire du Lot, sera béatifié en Algérie

Les sept moines de Tibhirine seront béatifiés en Algérie le 8 décembre / © Chris Huby / Le Pictorium
Les sept moines de Tibhirine seront béatifiés en Algérie le 8 décembre / © Chris Huby / Le Pictorium

La date est officielle : le 8 décembre 2018 les sept moines de Tibhirine et 12 autres religieux assassinés dans les années 90 en Algérie seront béatifiés. Parmi eux, Christian de Chergé, originaire du Lot. 

Par Amélie Poisson

Son nom et son histoire ont été portés à l'écran par Lambert Wilson dans le film "Des hommes et des Dieux". Christian de Chergé fait partie des sept moines de Tibhirine assassinés le 21 mai 1996 en Algérie durant la guerre civile entre le gouvernement et le groupe islamiste du GIA. Plusieurs fois reportées, cette béatification aura finalement bien lieu, le 8 décembre en la Basilique de Santa Cruz à Oran, en Algérie. D'autres religieux seront aussi béatifiés ce jour là, 19 au total, dont l'ancien évêque d'Oran, Mgr Pierre Claverie, mort par l'explosion d'une bombe, le 1 er aout 1996. L’information a été communiquée par la conférence épiscopale d’Algérie. En étant béatifiés, ils seront reconnus "bienheureux", le statut précédent celui de saint dans l'église catholique.
 

Originaire du Lot



Christian de Chergé a ses attaches familiales à Saint-Michel de Bannière dans le nord du Lot. C'est dans l'église du village qu'est conservé son célèbre testament spirituel : " Quand un A-Dieu s'envisage" rédigé en décembre 1993. "S'il m'arrivait un jour - et ça pourrait être aujourd'hui - d'être victime du terrorisme qui semble vouloir englober maintenant tous les étrangers vivant en Algérie, j'aimerais que ma communauté, mon Église, ma famille, se souviennent que ma vie était donnée à Dieu et à ce pays."
 

Réactions



Sa famille par l'intermédiaire de son frère Hubert de Chergé a réagit à l'annonce de sa béatification : " C'est l'occasion de rappeler combien ces martyrs ont vécu intensément, jusqu'au bout, la guerre civile en Algérie, en restant dans l'amitié pour ce peuple. C'est le sens que nous voulons donner à cette cérémonie : aller vers la paix et la fraternité pour toutes les victimes de la violence. Faire mémoire de toutes les victimes, anonymes, dans ce pays et à travers le monde". Depuis la mort de son frère, Hubert de Chergé travaille activement au dialogue entre les musulmans et les catholiques. 

 

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus