Dépistage massif du covid dans le Lot et recherche de variants suite à l'augmentation importante des contaminations

Depuis ce mardi matin et jusqu'à jeudi soir, les habitants du Lot sont invités à se faire dépister massivement suite à la suspicion de cas de variants dans le département. Les trois centres fraichement mis en place ont déjà accueilli de nombreux visiteurs. 

Tests PCR de dépistage Covid - archives.
Tests PCR de dépistage Covid - archives. © maxppp Cedric JACQUOT

Les variants du Covid-19 sont-ils en train de se propager dans le Lot ? Une question à laquelle les autorités de santé pourront bientôt répondre grâce à la campagne de dépistages massifs lancée dans le département. 

Depuis ce mardi matin 8h30, trois centres de dépistage, hébergés dans des locaux communaux, ont ouvert leur porte au public. Un à Cahors, un à Castelnau Montratier et un à Montcuq-en-Quercy-Blanc.

Plus de 100 personnes en trois heures 

L'information semble avoir bien circulé, dès le premier jour, les habitants sont venus nombreux pour effectuer un test PCR.

A Montcuq-en-Quercy-Blanc par exemple, plus d'une centaine de personnes s'étaient déjà présentées à 11h30. "Nous avons appris vendredi soir que nous devions installer ce centre puis nous avons fait du porte à porte pour informer la population de cette campagne de dépistages massifs", explique Alain Lalabarde.

Francine et Henry, retraités, ont saisi l'occasion pour se faire tester. " Avec l'arrivée des vacances scolaires, c'est rassurant de pouvoir être dépistés. C'est une mesure de prévention importante car les variants nous font beaucoup plus peur", résume le couple. 

La circulation du virus s’est accélérée dans le Lot ces derniers 15 jours. Le taux d’incidence est passé de près de 100 pour 100 000 habitants mi-janvier à près de 140 pour 100 000 habitants depuis le 5 février avec un taux de positivité qui se maintient autour de 5 % voire plus tout au long du mois de janvier.

 

 

"Grâce à cette campagne dépistage nous allons savoir quel est réellement la situation sanitaire du Lot", souligne Jean-Paul Lacouture, directeur de cabinet du Préfet du Lot. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société