Covid 19 : des dépistages massifs dans le Lot en raison d'une suspicion de contamination par des variants

Dès demain mardi 9 février, des dépistages massifs vont être mis en place dans le Lot. La hausse du taux d'incidence sur les 15 derniers jours et le résultat d'une dizaine de tests montrant la présence de variants ont poussé les autorités sanitaires du département à prendre des mesures. 

Tests PCR de dépistage Covid - archives.
Tests PCR de dépistage Covid - archives. © maxppp Cedric JACQUOT

Le communiqué de presse est arrivé en fin d'après-midi, mais la décision a été prise à la fin de la semaine dernière. La circulation du virus s’est accéléré dans le Lot ces derniers 15 jours et nécessite la mise en place d'un dépistage massif de la population.

Le taux d’incidence est passé de près de 100 pour 100 000 habitants mi-janvier à près de 140 pour 100 000 habitants depuis le 5 février avec un taux de positivité qui se maintient autour de 5 % voire plus tout au long du mois de janvier.
La multiplication des chaînes de contamination dans la sphère familiale et privée mais également au sein de collectivités (hôpitaux, établissements médico-sociaux, écoles…) témoigne de la circulation active du virus dans le département.

Des tests montrent la présence de variants

Par ailleurs, plusieurs tests réalisés ces derniers jours laissent suspecter la présence de variants sur le territoire lotois. Des analyses complémentaires sont en cours afin de confirmer cette hypothèse.
Ces éléments conduisent à intensifier la stratégie de dépistage à la veille des congés scolaires. En concertation avec la déléguée départementale de l’Agence régionale de santé et le directeur académique des services de l’Éducation nationale, le préfet du Lot a pris les décisions nécessaires afin de limiter la potentielle propagation des variants dans le département.

3 sites mis en place durant 3 jours

En complément de l’offre proposée actuellement par les laboratoires, trois sites de dépistage complémentaires vont être ouverts mardi, mercredi et jeudi à Cahors (quartier de la croix de fer et dans la communauté de communes du Quercy Blanc, communes de Castelnau-Montratier et Montcuq en Quercy Blanc, ces trois territoires étant aujourd’hui les plus touchés. Ces dépistages sont gratuits et sont proposés à l’ensemble de la population selon les modalités suivantes :
- ACastelnau Montratier le centre de dépistage est ouvert à la salle des fêtes mardi 9 février, de 9h à 19h, mercredi 10 et jeudi 11 février, de 8h30 à 19h
- A Montcuq-en-Quercy-Blanc le public est accueilli à la salle des fêtes mardi 9 février, de 9h à 19h, mercredi 10 et jeudi 11 février, de 8h30 à 19h
- Sur le secteur de la Croix de fer à Cahors un centre de dépistage est ouvert à la salle du complexe sportif mardi 9 février, de 9h à 19h, mercredi 10 et jeudi 11 février, de 8h30 à 19h

Le public est invité à se présenter durant les 3 prochains jours afin de pouvoir permettre l'identification des chaines de contamination. Selon la déléguée de l'ARS du Lot, Si les résultats de ces tests pourront permettre de cerner l'ampleur de l'épidémie à la fin de la semaine, seul le séquençage dans les semaines qui viennent donnera des indications sur le, ou les variants, qui circulent dans le Département. Potentiellement les 3 sont suspectés aujourd'hui : le britannique, le brésilien et le sud-africain. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société