"Les fruits sont touchés par la pourriture" : les producteurs de melon pénalisés par l'humidité et la pluie

Températures trop fraîches, humidité, pluie... Le melon du Quercy est en retard d'une dizaine de jours cette année. Les maladies se sont développées et les rendements sont en baisse. Les pertes sont estimées entre 30 et 40% pour les producteurs.

Ils sont enfin là, prêts à être cueillis : les melons du Quercy. Il était temps, car la météo pluvieuse et les températures fraîches du mois de juin ont décalé d'une dizaine de jours l'arrivée de ces melons sur les marchés. À Belfort-du-Quercy (Lot), Christophe Verines ramasse ses premiers melons de la saison. 

Le retour du beau temps devrait aider les producteurs, mais le mal est déjà fait, Christophe Verines a déjà perdu 40% de sa production. Sur ses 15 hectares, le producteur récolte d'habitude 300 tonnes environ de melons du Quercy durant l'été. Mais cette année, il est définitivement moins abondant. Les températures anormalement basses ont favorisé le développement des maladies.

"On est confronté à un problème de rendement, il n'y a pas assez de melons. Donc malheureusement, on manque les premières mises en marché et on rencontre des difficultés à vendre derrière", explique Christophe Verines.

"Sauver les meubles"

"Ce qui est perdu est perdu donc on ne pourra pas se rattraper. Les fruits sont touchés par la pourriture, à cause des aléas climatiques, se désole Jean-Luc Verines, également producteur. Ces fruits-là ne sont pas commercialisables. Là où on peut encore sauver les meubles, c'est sur les dernières plantations." Car jusqu'ici, il l'avoue, "avec cette météo, les gens ont plutôt eu envie de manger de la soupe que des fruits". 

Hormis la concurrence des melons du sud-est, le décalage d'une dizaine de jours de la récolte a permis de ne pas être sur les étals en même temps que ceux venus d'Espagne et du Maroc. Les producteurs espèrent qu'un vrai temps estival s'installe passé les orages annoncés ces prochains jours. 

(Avec Paul-Etienne Zahn)

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité