Lot : 156 pieds de cannabis saisis et quatre hommes interpellés

La récolte a été bonne pour la brigade de gendarmerie de Figeac. Après surveillance et perquisition de plusieurs domiciles, ils ont mis au jour une culture de cannabis florissante à cheval sur plusieurs communes. Bilan : 156 pieds saisis et quatre hommes interpellés.

Les plants poussaient tranquillement à l'abri des regards, sous des serres spécialement aménagées. Et à en juger par le vert des feuilles, la culture luxuriante n'avait pas eu à souffrir de la sécheresse qui sévit actuellement dans le Lot.

Du cannabis bien arrosé à l'évidence et prêt à être bientôt récolté. Sauf que les "jardiniers-en-herbe" n'auront pas eu le temps de profiter du fruit de leur travail. Les gendarmes de Figeac sont intervenus avant.

La récolte, c'est en ce moment, donc on met à profit cette période pour élargir nos surveillances

Le groupement de gendarmerie du Lot

Début août, les militaires ciblent plusieurs domiciles, répartis sur trois communes : Perdoux, Fons et Frontenac. 

156 pieds immédiatement détruits


Après plusieurs jours de surveillance, les éléments "récoltés" décident la brigade de gendarmerie à entrer en action. La perquisition des lieux se révèlera fructueuse pour les enquêteurs.
Au total, ils vont découvrir 156 pieds de cannabis, de 30 cm à près de deux mètres pour les plus hauts. La plantation a été arrachée et immédiatement détruite. 45O grammes de fleurs séchées et tout le matériel nécessaire à la production ont par ailleurs été trouvés par les gendarmes.
 

C'est pas vraiment du trafic. Plutôt de la consommation personnelle et aussi pour les amis. Le plus souvent, ils se dépannent gratuitement entre eux

Le groupement de gendarmerie du Lot

Quant aux "producteurs-consommateurs", il s'agit de quatre hommes d'un même cercle, âgé d'une quarantaine d'années et sans antécédents judiciaires. Auditionnés dans les locaux de la brigade de Figeac, les protagonistes ont fait l'objet d'une convocation devant le tribunal judiciaire de Cahors le 24 novembre prochain.
 
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité