Lot : Gérard Larcher, président du Sénat en campagne avec Aurélien Pradié candidat LR pour les élections régionales

Publié le Mis à jour le

Le Lot est un département où les élus de la République aiment se rendre. Le député de Cahors Aurélien Pradié soutenu par Gérard Larcher, président du Sénat, y est ce jeudi en campagne électorale pour les élections régionales des 20 et 27 juin... Tout comme Emmanuel Macron.
 

Aurélien Pradié, député du Lot, candidat Les Républicains à la présidence de la Région Occitanie et Gérard Larcher, Président du Sénat, sont en campagne électorale dans le Lot ce jeudi 3 juin 2021.

Le Lot est un département où les politiques aiment se rendre. Le député local Aurélien Pradié y accueille, Gérard Larcher, le président du Sénat. Une visite qui intervient, alors que l'élu Les Républicains conduit la liste LR en Occitanie pour les élections régionales des 20 et 27 juin.

Relation de confiance

Gérard Larcher soutient Aurélien Pradié parce qu'il "incarne le courage, la clarté et qu'il envoie un message politique clair". "Nous avons choisi ensemble de rendre visite à des commerçants, des artisans et consacrerons l'autre partie de la journée à l'agriculture et l'agroalimentaire".

Aurélien Pradié admet avoir une vraie "relation de confiance" avec le président du Sénat.

C’est toujours une chance d’avoir du soutien au niveau national et c’est un atout lorsque l’on veut devenir président de région.

Aurélien Pradié, député du Lot candidat LR Occitanie aux élections régionales

"Gérard Larcher est un acteur important de notre vie institutionnelle, c’est le deuxième personnage de l’Etat. il me fait confiance, il m’apporte un soutien qui veut dire aussi à quel point notre candidature est une candidature de crédibilité. Donc, ce n’est pas anodin que Gérard Larcher vienne dans le Lot", se réjouit Aurélien Pradié.

Leur point commun, la ruralité et les animaux. "On aime profondément la ruralité et les animaux. il est vétérinaire et moi j’ai grandi dans le Lot entouré d’animaux, c’est un vrai point commun", souligne le député du Lot.

Calcul politique

En visite dans le département du Lot, le même jour que le président de la République Emmanuel Macron, le président du Sénat s'est exprimé sur la visite du président et "constate qu'il ne suffit pas de se promener dans le pays, de le visiter... il faut rassembler la France, pas la diviser".

Aurélien Pradié révèle que "la venue de Gérard Larcher était prévu depuis quelques semaines".

Tout ce qui permet de faire parler positivement du Lot, je trouve que c’est bien. Que le président de la république ait décidé de venir lui aussi au même moment, c’est très bien mais cela veut dire que j’en dérange quelques-uns.

Aurélien Pradié, député du Lot, candidat LR Occitanie élections régionales

"Le Lot est une terre qui inspire beaucoup et c’est évident qu’il y a un petit calcul politique du président de la République mais cela ne me perturbe pas beaucoup. Au contraire, cela montre au Lotois que l’on vient pas faire que du tourisme politique dans le Lot", précise le candidat de la liste LR Occitanie aux Régionales.

Le président du Sénat dans une ferme de Coeur-de-Causse

Leur programme a commencé par une visite suivie d'échanges à la Fédération des Cuma (coopérative d'utilisation de matériel agricole) du Lot à Montfaucon. En fin de matinée, ils ont visité une exploitation agricole et rencontré les représentants de l'agriculture lotoise.

Dans l'après-midi, déplacement à Lamagdelaine dans une entreprise de menuiserie, suivi d'un échange avec les représentants de l'artisanat lotois.  

Cette visite lotoise du président du Sénat s'achèvera par une visite du commissariat de Cahors pour témoigner leur soutien face au suicide d'une femme policier, en début de semaine.

Leur parcours ne devrait pas croiser celui du président Emmanuel Macron qui est lui aussi dans le Lot depuis deux jours.

"Je n’ai pas été invité à la visite sur les moments qui concernaient ma circonscription, j’imagine que le président de la République ne voulait pas avoir de contestation, il fallait que les images soient belles. Mais je me réjouis que l'on parle du Lot pendant quelques jours. Après, je suis certain que les Lotois ne sont pas dupe, ce soir, Emmanuel Macron va repartir et il oubliera le Lot, moi j’y reste", affirme Aurélien Pradié.

Aux citoyens de faire la différence entre une "campagne électorale de terrain" mise en avant par les élus locaux et une visite présidentielle pour "prendre le pouls" du pays.