Visite d'Emmanuel Macron dans le Lot : les attentes des professionnels du tourisme

Le président Emmanuel Macron est dans le Lot pour deux jours. Une visite sur le thème du tourisme. Réactions et attentes chez les professionnels du secteur.

Le président Emmanuel Macron en visite à Saint-Cirq-Lapopie dans le Lot - 2 juin 2021.
Le président Emmanuel Macron en visite à Saint-Cirq-Lapopie dans le Lot - 2 juin 2021. © L.Bonaventure/AFP

En visite dans le Lot, le président de la République Emmanuel Macron a notamment rencontré des élus et des professionnels du tourisme. C'est le cas de Lionel Marsaud, président de l'Union des Métiers et des industries de l'Hôtellerie du Lot. L'élu chargé du tourisme au conseil départemental, Christophe Proença, ne s'est pas entretenu avec le chef de l'Etat mais il nous parle de ses attentes.

Que pensez-vous de la visite d’Emmanuel Macron dans le Lot ?

Christophe Proença, vice-président du Conseil départemental du Lot délégué au tourisme et à l'attractivité : D’un point de vue personnel, il me semble que cette visite s’entrechoque avec la campagne des élections départementales et régionales. J’aurais préféré une visite dans un autre contexte mais je suis très heureux qu’il mette en lumière le département du Lot. Il le mérite. Ce sont des images qui feront le succès du département en France et à l’étranger.

Lionel Marsaud, président de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie (UMIH) du Lot : Nous avons été très honorés de la visite de Monsieur Macron qui, contrairement à ce qui s'est dit, n'est pas en campagne électorale. Il est là parce qu'il a des attaches dans le Lot, parce qu'il apprécie le département. Il a été très accessible, très à l'écoute. Et j'ai eu la chance de discuter avec lui cinq minutes en tête à tête. On ne le dit pas assez mais nous avons été beaucoup aidé dans l'hôtellerie et la restauration.

Qu’attendez-vous du gouvernement pour le tourisme ?

Christophe Proença : Des aides ont été mises en place mais des secteurs sont encore en difficulté et on espère que l’Etat va continuer à soutenir le tourisme. Nous sommes en train de mettre place une voie verte qui comporte deux tranches, dans la vallée du Lot au sud et au nord entre Souillac et la Corrèze en longeant la Dordogne. On espère aussi que cette voie verte sera aidée dans sa réalisation par l’Etat. Il y a un problème de TVA à régler. Ce sont plusieurs millions d’euros qui sont en jeu pour ces travaux (45 millions d'euros HT) financés à 50% par le département du Lot. Nous sommes dans un territoire rural avec des budgets limités. Nous serons heureux d’accueillir le président lors de l’inauguration mais d’ici là il faut nous aider.

Lionel Marsaud : Nous avons évoqué notamment le problème du recrutement des saisonniers et des employés à l'année. Beaucoup sont partis pendant le confinement et ne reviendront pas. Le président s'est engagé à mettre en place des dispositifs pour nous aider à améliorer le confort des salariés en terme de salaire et à allouer de nouvelles aides pour la formation. C'est très positif. Je suis convaincu qu'il a été à notre écoute et puis c'est important que l'on parle de nous. Le Lot a été cité comme un exemple grâce à nos atouts touristiques.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie emmanuel macron politique covid-19 santé société