La mère et la femme de Kevin Gonot, le djihadiste du Lot, ont été arrêtées en Turquie

Femmes et enfants de djihadistes en Syrie, photo d'illustration / © Chris Huby/MAXPPP
Femmes et enfants de djihadistes en Syrie, photo d'illustration / © Chris Huby/MAXPPP

Elles ont été arrêtées alors qu'elles venaient de franchir la frontière entre la Syrie et la Turquie. Le Lotois Kevin Gonot fait partie des djihadistes français condamnés à mort en Irak.

Par Adélaïde Tenaglia

Trois françaises et leurs enfants ont été arrêtées mercredi 3 juillet en Turquie. Selon les informations du journal Le Point, il s'agit de Jennifer Gonot, nièce de Fabien Clain et compagne de Kevin Gonot, djihadiste originaire de Capdenac-le-Haut (Lot) condamné à mort en Irak. Elle était accompagnée de la femme de Thomas Collange, pilier de la nébuleuse islamiste toulousaine et demi-frère de Kevin Gonot, et sa belle-mère, Christine alias Miriam. 

Les trois femmes et les neufs enfants sont actuellement détenus en Turquie. La France a émis un mandat d'arrêt à leur encontre, pour association de malfaiteurs terroristes. Ils devraient rejoindre la France d'ici quelques semaines. 

Une famille radicalisée

Dans la famille Gonot, tout le monde est radicalisé. Kevin, 32 ans ancien chauffeur dans une société de nettoyage de Figeac se serait radicalisé au contact d'un ami, qui l'a convaincu d'aller se battre en Syrie en lui montrant des photos de guerre. Par la suite, sa compagne, son demi-frère et ses parents l'ont rejoint sur le territoire syrien. 

De ce que l'on savait avant leur arrestation, Jennifer Gonot, ses cinq enfants et sa belle-mère se trouvaient dans des camps de réfugiés. Thomas, le demi-frère de Kevin Gonot se trouverait, lui, dans une prison de sécurité. Son père serait mort lors de la bataille de Raqqa.

Quant à Kevin Gonot, il a été arrêté le 13 décembre 2018. Condamné à mort par pendaison le 26 mai dernier, il fait partie des onze français sous le coup d'une peine capitale en Irak pour leur implication au sein de l'organisation Etat Islamique. 
 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus