"Où la balle est passée, il y aurait pu avoir une tête au passage". Un tir de chasse traverse leur fenêtre de cuisine

Une famille en vacances à Lherm du Lot a porté plainte pour mise en danger d'autrui après qu'une balle ait traversé leur fenêtre et atterrit dans leur cuisine, mercredi 27 décembre 2023, leur causant une grosse frayeur.

"On rangeait la cuisine, je me chauffais un café et c'est là que cela a explosé ! Et que le tir a explosé la fenêtre". Grosse frayeur pour Raphaël Boutin, sa femme et ses filles, en vacances dans le village de Lherm dans le Lot. Alors que la famille était tranquillement chez elle, mercredi 27 décembre 2023, une balle a traversé une fenêtre pour atterrir dans sa cuisine, en plein après-midi. "Heureusement, plus personne n'était dehors, plus personne n'était à table ! ", reprend Raphaël Boutin en montrant du doigt l'épais trou dans la fenêtre à notre équipe de France 3 Occitanie. Il y a un tir tombant qui a explosé la fenêtre et fini dans le mur d'en face."

L'impact de 15 centimètres dans ce double vitrage est impressionnant. Cette balle perdue a été probablement tirée par un chasseur participant à une battue aux sangliers, à plus d'un kilomètre de là. Quelques minutes avant le tir, leurs filles jouaient sur la terrasse, en pleine trajectoire.

"Où la balle est passée, il y aurait pu avoir une tête au passage et il n'y avait strictement rien à faire !", analyse encore secoué, le père de famille. 

L'incompréhension dans le village


Dans le village de Lherm, c'est l'incompréhension, car justement, la chasse avait été interrompue pour cette période de vacances, assure le maire. 

" Tout de suite, je me suis rapproché du président de la société de chasse de Lherm, qui m'a assuré que justement, ils avaient pris la décision de ne pas chasser pendant les fêtes, relate Jean Albert Reix. Justement ces fêtes sont l'occasion de regroupements familiaux, pour que ces gens puissent emprunter les chemins communaux, les chemins ruraux, traverser nos forêts et nos bois en toute sécurité." La battue aux sangliers aurait été organisée par une association de chasse d'une commune voisine. 


Dans le Lot, l'accident de chasse qui a coûté la vie au jeune Morgan Keane il y a trois ans, est encore dans tous les esprits. Ce nouvel incident, heureusement sans gravité, pourrait raviver les tensions avec les chasseurs. 



 "Je suis très en colère, car depuis un an, on met en place des formations pour la sécurité. On se démène dans tous les sens pour la sécurité, s'agace Michel Bouscary, le président de la Fédération de chasse du Lot. Et un tel incident, remet au regard de tout le monde ce qu'on a pu mettre en place sur la sécurité."

Lire aussi : Mort de Morgan Keane : les deux chasseurs condamnés à de la prison avec sursis

 

"S'il y a eu un incident de chasse, ça veut dire qu'on ne peut pas être tranquille sur sa terrasse. Et s'il n'y a pas eu d'entorse au règlement, c'est presque encore pire"

Raphaël Boutin, résident de Lherm dans le Lot



La famille a porté plainte pour dégâts matériels et surtout pour mise en danger de la vie d'autrui. L'enquête menée par les gendarmes de Luzech devrait déterminer les circonstances exactes de ce tir dangereux. 

( Avec Paul-Etienne Zahn)