Un trafic de milliers d'oiseaux d'espèces protégées démantelé dans le Lot et en Belgique

© MaxPPP
© MaxPPP

Ce trafic démantelé fin février a concerné des milliers d'oiseaux. 4 personnes ont été mises en examen.

Par Fabrice Valery

Un important trafic portant sur des milliers de spécimens d'espèces protégées vient d'être démantelé fin février 2017 dans le Lot et en Belgique, a-t-on appris jeudi auprès du parquet de Cahors.

"Les enquêteurs qui surveillaient les protagonistes depuis plusieurs mois ont saisis des centaines de spécimens d'oiseaux protégés et de pièges, filets et autres dispositifs de capture et de falsification des dispositifs de marquage des oiseaux ainsi que les véhicules ayant servi au transport des oiseaux" indique le procureur. 

Les espèces prélevées dans la nature concernées sont aussi bien des petits passereaux (Chardonneret élégant, Bouvreuil pivoine, Gorgebleue à miroir, Loriot d'Europe, Huppe fasciée, Rossignol du Japon...) que de nombreuses espèces de rapaces (de l'Épervier d'Europe à l'Aigle royal).

Une enquête préliminaire avait été ouverte par le procureur de la République de Cahors courant 2016, puis une information judiciaire menée par le magistrat instructeur de Cahors a mobilisé une centaine de gendarmes et  une centaine d'inspecteurs de l'environnement de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, en collaboration avec leurs homologues belges.

Dix personnes ont été placées en garde à vue dont quatre ont été déférées à la justice et mises en examen à la fin du mois de février 2016. Une somme de 18000 € ainsi que des biens immobiliers et des véhicules ont été saisis.

Selon le parquet de Cahors, "les auteurs des faits commis en bande organisée encourent jusqu'à sept années d'emprisonnement et 750 000 euros d'amende rien que pour les faits de capture, détention et transport des spécimens d'espèces protégées".

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus