Un procureur de la République accusé par sa compagne de violences conjugales, le magistrat sera jugé au mois de juin

Le procureur de la République de Cahors va être jugé en juin prochain. Le magistrat doit comparaître devant le tribunal correctionnel de Montauban pour violences conjugales. C'est ce que révèlent ce samedi 20 avril France Bleu Périgord et France Info.

Le procureur de la République de Cahors, Alexandre Rossi, sera  jugé par le tribunal correctionnel de Montauban. Le magistrat comparaîtra pour violences conjugales.

Violences conjugales

Alexandre Rossi, le procureur de Cahors a été interpellé et placé en garde à vue en début de semaine. La Loi ne permettant pas de mettre en garde à vue un magistrat en poste dans son département, c'est en Tarn-et-Garonne que l'affaire sera instruite.

Le magistrat est soupçonné de violences conjugales sur son épouse. C'est elle qui a déposé plainte à plusieurs reprises début avril.  Le couple est en train de se séparer et selon elle, "les violences sont intervenues dans ce contexte de séparation". Cette dernière parle "de violences psychologiques et, à quelques reprises, de violences physiques."

Un procès en juin

Pendant sa garde à vue, le procureur a longuement été entendu par les gendarmes de la brigade de recherches de Montauban. Il a également été confronté à son épouse avant d'être présenté au procureur de la République de Montauban et placé sous contrôle judiciaire.

En attendant d'être jugé en juin prochain devant le tribunal de Montauban, Alexandre Rossi est soumis à une obligation de soins et il n'a pas le droit de se rendre au domicile de sa compagne. Contacté, le suspect a refusé de commenter l'affaire. Mais selon l'AFP, le magistrat a souhaité, à son tour, déposer plainte contre sa compagne, également pour violences. 

Procureur et écrivain

Le procureur général d'Agen, dont dépend le parquet de Cahors, précise "qu'Alexandre Rossi est en poste mais qu'il n'est pas au travail car il est en congés depuis lundi dernier". À cette heure, le Conseil supérieur de la magistrature n'a été saisi d'aucune procédure disciplinaire concernant ce procureur mis en cause. Sollicitée ce samedi, la Chancellerie dit "avoir actionné de manière urgente une phase d'analyse disciplinaire avant de prendre une décision concernant le procureur." 

Âgé d'une quarantaine d'années, Alexandre Rossi, est l'auteur de deux livres. Le plus récent, publié à l'automne dernier, évoquait le fonctionnement de la justice et diverses thématiques, dont les violences conjugales.