Vers un nouveau confinement ? Les habitants de Cahors entre raison et résignation

On devrait savoir d'ici quelques jours si l'hypothèse d'un nouveau confinement se confirme en France. A Cahors, dans le Lot, commerçants et clients semblent, dans l'ensemble, en accepter l'idée.

Cahors.
Cahors. © FTV

Alors que les variants du coronavirus continuent de se propager à travers le monde, la France, déjà sous strict couvre-feu, a durci dimanche 24 janvier ses contrôles aux frontières pour tenter d'éviter un nouveau confinement. Mais le pays peut-il y échapper ? La réponse devrait être donnée par le gouvernement dans les jours prochains mais d'ores et déjà, les Français y semblent résignés.

A Cahors, par exemple, où France 3 Occitanie est allé à la rencontre de commerçants et de clients, on prend cette idée avec philosophie. "On ne fait pas assez attention, s'il y avait davantage de gestes barrières, peut-être que ça irait mieux", explique ce client, aux Halles de Cahors.

Je ne pense pas que le gouvernement confine par plaisir. Les chiffres sont là et ils sont inquiétants. Tant qu'on n'a pas de vaccin pour tout le monde, il vaut mieux être prudent, c'est tout.

Certains pensent même que le reconfinement est une nécessité : "On ne va pas passer une nouvelle année comme 2020, s'il faut reconfiner, il faut le faire !", s'exclame cet autre client cadurcien.

Et puis, une certaine habitude se fait sentir. Après le couvre-feu, et si les écoles ne ferment pas, qu'est-ce que changerait un nouveau confinement ? Pas grand-chose, semblent penser les habitants de Cahors. "On commence à être rodé. Et puis, je pense qu'il faut quand même faire très attention", explique cet artisan-boucher, "quand on voit les chiffres, ça fait peur, c'est un peu affolant, quand même..."

Voir le reportage de Karen Cassuto et Jean-Pierre Jauze, de France 3 Occitanie :

Vers un nouveau confinement ? Les habitants de Cahors entre raison et résignation

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société confinement