Peter May, le plus lotois des écrivains britanniques

C'est l'un des auteurs britanniques les plus lus au monde. L'Ecossais Peter May a choisi le soleil du Lot pour écrire ses romans.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité
S'il tire son inspiration des brumes de son pays d'origine, l'Ecosse, c'est dans le Lot que Peter May a choisi de vivre. Il est aujourd'hui l'un des auteurs anglo-saxons les plus populaires. Et c'est à une maison d'édition locale qu'il doit son succès. Sans les Editions du Rouergue, sa "trilogie écossaise" ne se serait pas vendue à plus de deux millions d'exemplaires dans le monde entier...

Peter May écrit chez lui à Saint-Céré, dans le Lot. Des polars notamment inspirés par l'île de Lewis et Harris en Ecosse. "L'île des chasseurs d'oiseaux", "L'homme de Lewis" et "Le braconnier du lac perdu" sont ces plus grands succès. Un succès qu'il doit à Danièle Dastugue, la fondatrice des Editions du Rouergue qui a cru en lui quand tous les éditeurs britanniques le refusaient. 

Marc Raturat et Youshaa Hassenjee l'ont rencontré chez lui à saint-Céré :