• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Quel avenir pour le musée de l'automate de Souillac ?

Malgré le relooking dont il a fait l'objet, une grande campagne de communication et une commercialisation adaptée, le musée des automates peine reconquérir le public. La baisse de fréquentation tue le musée à petit feu... 

Par Anissa Harraou

Le Musée de l’Automate de Souillac, le plus grand musée d’automates et de jouets anciens d’Europe, enregistre depuis quelques années de fortes baisses de fréquentation.

En 2015, environ 20 000 visites étaient enregistrées, ce qui représentait une recette de 84 000 euros. La baisse de fréquentation est impressionnante puisque lors de ses plus belles heures le musée accueillait environ 65 000 personnes. 

Le Musée de l’Automate a ouvert ses portes en 1988, sous l’égide d’Alain Chastagnol, alors maire de la ville. Dans l’enceinte de l’abbaye Sainte-Marie, il présente depuis une collection nationale d’automates et de jouets anciens

Chacun pénètre toujours dans le musée en espérant revoir ces fabuleuses machines qui font voyager dans le passé.

Aujourd'hui, malgré la diminution des supports papiers, la promotion sur le web, l’application de tarifs réduits, une participation à la Nuit européenne des musées et aux Journées européennes du patrimoine, le musée peine à reconquérir le public. 


Souillac : le Musée des automates peine à faire face à la baisse de fréquentation

 

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus