En mars, on votera aussi pour les communautés de communes

En votant pour les municipales, vous élirez aussi les conseillers de votre communauté de commune / © France 3
En votant pour les municipales, vous élirez aussi les conseillers de votre communauté de commune / © France 3

Un bulletin de vote pour deux élections. Les 23 et 30 mars prochains, les habitants du Languedoc-Roussillon qui résident dans une communauté de communes feront coup double. En glissant leur bulletin dans l'urne, ils choisiront leur équipe municipale, mais aussi leurs conseillers communautaires.

Par Sylvie Bonnet


Pour la première fois en 2014, les élus communautaires seront donc élus au suffrage universel direct. Jusqu'à présent, ils étaient élus indirectement par les conseils municipaux des communes membres des intercommunalités.

Mais le mode de désignation de ces élus va varier en fonction de l’importance démographique de la collectivité.

En clair, dans les communes de 1.000 habitants et plus, ce sera un bulletin avec deux listes
L'électeur désignera le même jour, sur le même bulletin de vote, les élus de sa commune et ceux de l'intercommunalité.  Les candidats aux sièges de conseillers communautaires devront figurer «dans l’ordre de présentation dans lequel ils apparaissent sur la liste des candidats au conseil municipal».
Et la liste de ces candidats sera composée alternativement de personnes de chaque sexe, comme pour la liste des candidats aux municipales.

L’électeur devra donc choisir le même jour, sur le même bulletin, une liste de candidats au siège de conseiller municipal et une liste de candidats au siège de conseiller communautaire.

Les deux listes doivent figurer de manière distincte sur le bulletin, afin que la double portée du bulletin soit connue de manière claire par l’électeur. L’électeur n’aura donc à insérer dans l’urne, qu’un seul bulletin.

Dans les communes de moins de 1.000 habitants, le système est différent à cause de la possibilité de panachage des listes. Il y aura un bulletin avec une seule liste. Les conseillers communautaires représentant les communes seront "les membres du conseil municipal désignés dans l’ordre du tableau", c'est à dire ceux désignés à l'issue du scrutin des municipales, en tenant compte des noms rayés. Dans ces communes, il n'y a pas obligation de parité hommes/femmes, contrairement aux communes plus peuplées.

L'occasion de rappeler le rôle des communautés de communes.
Les communautés de communes
Se regrouper pour synchroniser et renforcer l'action des communes, c'est l'objectif des communautés de communes et d'agglomération.



Les communautés de communes et d'Agglomération de la région Languedoc-Roussillon en chiffres

144 communautés de communes et d'agglomération en Languedoc-Roussillon dont:

  • 28 dans l'Aude
  • 19 dans le Gard
  • 25 dans l'Hérault
  • 15 dans les Pyrénées-Orientales

et une mention spéciale pour la Lozère dont les communes peu peuplées ont bien compris l'importance de l'union:
Les 24 communautés de communes y regroupent 184 communes parmi les 185 du département. La 185ème commune, Vialas, est reliée à la communauté de communes interdépartementale des Hautes-Cévennes, qui siège dans le Gard.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus