Panachage, proportionnelle et parité : ce qui change en 2014

Municipales 2014 : tout bulletin raturé sera déclaré nul pour les communes de plus de 1000 habitants / © France 3
Municipales 2014 : tout bulletin raturé sera déclaré nul pour les communes de plus de 1000 habitants / © France 3

Les 23 et 30 mars prochains, plus question de raturer les listes électorales si votre commune compte plus de 1000 habitants. Et dans ces communes, le scrutin ne sera plus majoritaire mais proportionnel. Enfin, les listes devront respecter la parité hommes/femmes stricte. 

Par Sylvie Bonnet


Premier grand changement de ces élections 2014, désormais, pour les communes de plus de 1.000 habitants, le panachage des listes sera interdit, (auparavant cette interdiction n'intervenait qu'au delà de 3.500 habitants). Il ne sera donc plus possible de barrer des noms au risque de rendre le vote nul. 461 communes sont dans ce cas en Languedoc-Roussillon.
Et pour plus de 300 d'entre elles (entre 1.000 et 3.500 habitants) ce sera une nouveauté. Pour exemple, la réforme concernera Florac en Lozère, Anduze dans le Gard, Saint-Marcel-sur-Aude, Saint-Jean-de-Fos dans l'Hérault ou Collioure dans les Pyrénées-Orientales.

Pour les communes de moins de 1.000 habitants, elles sont 1.084 dans notre région, on peut barrer des noms, mais on ne peut en aucun cas en rajouter. Ce qui veut dire que l'on ne pourra pas élire des personnes qui ne se sont pas portées candidates.

Deuxième changement, toujours pour les communes de plus de 1.000 habitants, les conseillers seront élus au scrutin proportionnel de liste à deux tours. Objectif de cette modification : éviter les conseils municipaux "monochromes". L'opposition devrait être donc être plus présente, puisqu'en cas de victoire de la majorité dès le premier tour, les listes ayant obtenu plus de 5% des suffrages exprimés se verront attribuer des sièges au sein du conseil municipal.
Pour participer au second tour, seules les listes ayant obtenu plus de 10% des suffrages exprimés peuvent se maintenir telles qu'elles. Celles qui ont obtenu au moins 5% peuvent fusionner avec des listes ayant rassemblé plus de 10% des suffrages exprimés.

Par ailleurs, la parité stricte entre hommes et femmes doit être respectée pour toutes les communes de plus de 1.000 habitants.
Les listes doivent compter autant de personnes des deux sexes, avec une alternance hommes/femmes qui doit être respectée dans l'ordre de la liste. En revanche, pas d'obligation de parité en deçà de 1.000 habitants.

Enfin, dernière innovation, et non la moindre, en élisant le conseil municipal, on élit désormais également les conseillers de la communauté de commune.

Le point, en image, sur tous ces changements.
municipales : ce qui change en 2014
Panachage interdit, scrutin proportionnel et parité. Mais aussi élection directe des communautés de communes.

A deux mois du premier tour de scrutin, c'est l'occasion de rappeler le rôle du maire et de son équipe, les enjeux mais aussi les responsabilités des conseils municipaux.

Le rôle du maire et de son équipe
Etre maire en 2014 : des prérogatives indispensables au fonctionnement des territoires et des responsabilités très lourdes

Retrouvez les articles de francetvinfo.fr

Comment voter par procuration ?

Comment s'inscrire sur les listes électorales pour les élections de 2015 ?
Pour 2014, il est trop tard, sauf si vous avez 18 ans d'ici mars, pour les Municipales ou d'ici mai pour les Européennes mais votre inscription est alors automatique.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus