• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Deux semaines après son ouverture, la station de ski du Mont-Lozère ferme ses pistes

La station de ski du Mont-Lozère ferme ses pistes faute de neige - 19 février 2019 / © France 3 LR - Y.Leteurnier
La station de ski du Mont-Lozère ferme ses pistes faute de neige - 19 février 2019 / © France 3 LR - Y.Leteurnier

Depuis deux semaines, le soleil brille sur le Mont-Lozère. Conséquence, la seule station de ski alpin du département a fermé ce mardi matin, 16 jours seulement après son ouverture et à une semaine des vacances scolaires.

Par Joane Mériot

Il n'y a pas un flocon de neige tombé depuis deux semaines sur les hauteurs du Mont-Lozère, et les températures avoisinent rarement les 0 degrés. A certains endroits, la neige a complètement disparu. Alors la seule station de ski alpin de la Lozère a été contrainte de fermer ses pistes. Pour certains, c'est la décéption : 

C’est vraiment dommage, mais écoutez on ira faire de la luge

Coup dur pour les commerces


La station ferme après 16 jours seulement d’activité. L’année dernière, elle avait pu ouvrir pendant 45 jours soit près de deux mois et demi. L’annonce est vue comme un réel coup dur pour les commerces et les hôtels, une semaine avant le début des vacances scolaires :

Pour la station, pour ceux qui travaillent, pour les hôteliers, c’est un manque à gagner pour tout le monde, ici, lâche un Jean-Claude Pages, chef d'exploitation station de ski Bleymard Mont-Lozère.

 

Pas de réouverture prévue


Faute de neige, les pisteurs s'attaquent à la révision des 30 ans du téléski. Une opération physique et délicate sur 10 jours minimum. Un tel chantier en plein milieu de la saison, c'est du jamais vu :

On fait ça pour prendre un peu d’avance sur l’automne on s’attaque à ce chantier, nous dit un pisteur.   


Un seul épisode neigeux avait permis à la station d'ouvrir au début du mois. Mais peu de chance que la saison reprenne car Météo France prévoit la poursuite du redoux pour les 15 jours à venir.

Le reportage de Ophélie Lepiver et Yannick Leteurnier 
 

 

Sur le même sujet

La Bulle, douche nomade à Montpellier

Les + Lus