• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Lozère : les Gilets jaunes se relaient pour durer

Blocage filtrant sortie Mende direction le Puy en Velay sur RN 88 / © Y. Le Teurnier
Blocage filtrant sortie Mende direction le Puy en Velay sur RN 88 / © Y. Le Teurnier

En Lozère, à Mende et Langogne, les Gilets jaunes sont toujours mobilisés ce lundi 19 novembre. Ils se sont relayés toute la nuit, alternant barrages et filtrages des véhicules. Ils réfutent toute volonté de structurer le mouvement mais selon eux, beaucoup de gens proposent spontanément leur aide.

Par Valérie Luxey

En Lozère, ce lundi 19 novembre 2018, les Gilets jaunes restent mobilisés. Nos journalistes sur place, Olivia Boisson et Yannick Le Teurnier, ont relevé 2 points de barrages/filtrages sur la route nationale 88, à Langogne, où l'on circule sur une seule voie, ainsi qu'au rond-point Pierre Mendès-France de Mende. C'est là qu'ils ont rencontré Eric Lunier, Gilet jaune qui réfute toute idée de structuration du mouvement, même s'il espère qu'il va durer :
 

On ne voulait pas de structure, on ne voulait pas que ce mouvement soit pris par des partis politiques ou autres : ça vient du peuple. Après, plus tard, on verra. Mais pour l'instant, ça appartient au peuple.


Des relais toute la nuit


Eric Lunier précise que si les Gilets jaunes sont encore présents ce lundi, au 3ème jour de la mobilisation, c'est grâce aux nombreux anonymes qui, se sentant "impliqués", sont venus proposer leur aide. A Mende, une trentaine de personnes "tient" ainsi le rond-point Mendès France sur lequel elles se sont relayées toute la nuit, alternant barrage et filtrage des véhicules.
 
Gilets jaunes en Lozère : pas d'organisation mais une mobilisation spontanée et continue
En Lozère, ce 19 novembre 2018, le mouvement des Gilets jaunes contre la hausse des prix du carburant ne faiblit pas, alimenté par des anonymes venus spontanément prêter main forte sur les points de filtrage, à Mende et Langogne. C'est ce qu'explique Eric Lunier, l'un des Gilets jaunes. - France 3 Occitanie - Olivia Boisson, Yannick Le Teurnier


Jusqu'à une demi-heure d'attente au point de filtrage


Et pour passer, c'est simple : les conducteurs les plus agréables ne sont pas ennuyés, les plus récalcitrants attendent, jusqu'à une demi-heure. Et les Gilets jaunes lozériens préviennent qu'ils resteront mobilisés "le temps qu'il faudra" pour que le gouvernement les entende.

A lire aussi

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus