MÉTÉO. 15 à 20 cm de neige dans la nuit, la Lozère sous un épais manteau blanc

Dans la nuit de mardi 26 à mercredi 27 mars, il est tombé 15 à 20 centimètres de neige en Lozère, et ce dès 800 mètres d'altitude. La circulation, un temps perturbée sur le réseau secondaire, a été rétablie par les services du Département dans la matinée.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Les Lozériens se réveillent ce mercredi matin sous un épais manteau blanc. Dans la nuit du mardi 26 au mercredi 27 mars 2024, il est tombé de 15 à 20 centimètres de neige sur le département, dès 800 mètres d'altitude. Dès mardi soir, la préfecture alertait sur les risques de chutes de neige et de verglas.

Tôt mercredi matin, le site Inforoute de la Lozère rapportait une "circulation délicate" sur plusieurs routes nationales et départementales, du fait de la chaussée enneigée. La circulation était normale sur l'autoroute 75, entièrement déneigée par les services de l'Etat dans la nuit.

Dès 4 heures du matin, le Département de la Lozère a mobilisé 42 camions, de différentes unités techniques, et 120 agents afin de déneiger les routes et rétablir la circulation. Gorgée d'eau, la neige fond rapidement, et dès 10 heures du matin le réseau secondaire était de nouveau entièrement praticable, même si les automobilistes sont appelés à rester prudents.

Chutes d'arbres sur la chaussée

"Des branches ou des arbres entiers fragilisés sont aussi tombés sur les routes, du fait du poids de la neige", détaille Grégory Rochette, directeur général adjoint en charge des infrastructures au Département. La circulation a un temps été bloquée sur la départementale 809, entre Chirac et Marvejols, avant d'être rétablie.

On avait gardé les engins à disposition. On est habitués, sur le département, à connaître des épisodes comme celui-ci, même après la saison hivernale.

Grégory Rochette

Directeur général adjoint en charge des infrastructures au Département de la Lozère

Dans un message publié mardi soir sur son compte Facebook, la présidente du Conseil départemental de la Lozère, Sophie Pantel, rapporte également qu'un bus et plusieurs camions auraient été surpris et coincés par la neige.

Un bus bloqué

"Nous mobilisons de nouveaux moyens car quatre semi-remorques (trois étrangers, un avec des animaux vivants) bloquent complètement la circulation d'Aumont-Aubrac", explique la présidente. Un bus transportant neuf personnes en situation de handicap est resté coincé dans la soirée de mardi sur la départementale 806. "Les personnes [...] ont été récupérées par un autre bus, équipé celui-là de pneus neige", annonce Sophie Pantel, toujours sur Facebook. Les poids-lourds ont aussi été rapidement dégagés, grâce aux services techniques du Département.

Les intempéries de la nuit ont aussi touché le département voisin du Gard, qui accuse plusieurs perturbations sur ses routes : sur le secteur Espérou - Aigoual, la circulation est délicate au-dessus de 900 mètres ; sur la D362, toujours au-dessus de 900 mètres, la circulation est difficile. Les équipements spéciaux sont obligatoires pour circuler, avant le redoux prévu ce mercredi après-midi.