Trois morts en quatre mois, les accidents impliquant des motos se multiplient, les gendarmes de Lozère tirent la sonnette d'alarme

Selon les gendarmes de Lozère, depuis mai 2023, près de 65 % des accidents corporels constatés dans le département ont impliqué des motocyclistes. Les militaires appellent à la prudence et vont multiplier les contrôles routiers.

Depuis plusieurs semaines, le département de la Lozère est impacté par des accidents corporels ou des comportements dangereux qui impliquent des motards, alertent les gendarmes sur leur page Facebook.

Depuis mai 2023, près de 65 % des accidents corporels constatés dans le département ont impliqué des motocyclistes. Sur les huits accidents recensés, trois d'entre eux ont été mortels.

Les motards ne représentent que 2% du trafic routier motorisé en Lozère. Et pourtant la liste des accidents est tristement longue. Le dernier drame remonte au 26 août dernier : un motocycliste avait glissé dans une courbe avant de percuter un véhicule venant en sens inverse. Le pilote, âgé de 33 ans, domicilié dans le Gard avait succombé à ses blessures.

Les contrôles ont été nombreux tout l'été et ils ont permis de relever de nombreuses infractions, expliquent les gendarmes. Mercredi 30 août, les militaires procèdent ainsi à un contrôle de vitesse sur l'A75 en direction du Sud. Rapidement, ils interceptent le pilote d’une moto, âgé de 41 ans et domicilié dans les Bouches du Rhône.

 Il circulait à une vitesse de 192 Km/h. Le contrôle a permis d’établir que le contrevenant circulait sous alcoolémie délictuelle et qu’il n’avait pas de permis de conduire.

Les gendarmes de Lozère

Ce même jour, une dizaine d'infractions pour excès de vitesse avaient également été constatées, dont deux pour des excès supérieurs à 40 Km/h.

Le 3 septembre, un motard blessé était découvert allongé dans l’accotement de l'autoroute A75. Une trajectoire de 112 mètres sans trace de freinage avait été relevée et la moto, après avoir percuté le grillage, avait été retrouvée à 18 mètres de sa position sous des arbres. Blessé et cherchant de l’aide, il aurait rampé pendant plusieurs jours avant d’être aperçu au bord de l’A75 et d'être pris en charge par les secours.

 "Hors de vue de la circulation depuis plusieurs jours, il aurait réussi à ramper jusqu'aux voies de circulation pour se signaler", notent les gendarmes.

Multiplication des contrôles  

Face à ces accidents récurrents causés par des délits comme les excès de vitesse ou l'alcoolémie, les  gendarmes comptent intensifier leurs actions. "Les militaires de l'Escadron Départemental de Sécurité Routière de la Lozère continuent d'être pleinement engagés dans la lutte contre l'insécurité routière et multiplient leurs contrôles pour protéger les usagers de la route tout en demeurant fermement répressifs envers les auteurs d'infractions les plus graves génératrices d'accident", expliquent les militaires. 

Les motos des contrevenants font l'objet de mesure d'immobilisation administrative et des mesures de rétention immédiate du permis de conduire sont prises avant que les pilotes ne répondent de leurs actes devant la Justice.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité