Lunel est-elle le "Molenbeek" de l'Hérault ?

Publié le Mis à jour le

Pour Patrick Kanner, ministre de la Ville, une centaine de cités et/ou quartiers en France présentent des risques de dérive islamiste, si rien n'est fait. Ils présentent "des similitudes potentielles avec Molenbeek". Ce serait le cas de Lunel, 26.000 habitants, dans l'Hérault.


Les propos de Patrick Kanner agitent la gauche. Alors que le ministre socialiste de la Ville a estimé, dimanche, qu'"une centaine de quartiers en France" présentaient "des similitudes potentielles avec Molenbeek", commune bruxelloise à la réputation de fief jihadiste, plusieurs ténors du PS lui ont sèchement répondu.

Parmi cette centaine de quartiers et villes, on retrouverait, Lunel dans l'Hérault.
Au moins 8 Lunellois âgés de 18 ans à 30 ans sont morts depuis octobre 2014 au Moyen-Orient, notamment en Syrie, et en tout une vingtaine de jeunes adultes de la commune sont partis pour faire le djihad.

Il ne s'agit pas de stigmatiser. Ce sont des quartiers qui cumulent les difficultés en termes d'urbanisme, de chômage, de service public défaillant. Sur la centaine de quartiers concernés, certains présentent des ressemblances sur tel ou tel aspect avec Molenbeek : concentration extrême de problèmes sociaux, ultracommunautarisme, économie souterraine, abandon des services publics et des élus locaux malheureusement dépassés. Oui, il y a des risques, mais c'est parce qu'on agit qu'il n'y aura pas de Molenbeek en France" précise le ministre dans une interview au Parisien.


Le numéro vert pour signaler des risques de radicalisation : 0.800.00.56.96.