Madrid, feria de San Isidro. Luis David Adame et un bon toro de Domecq.

Madrid, 17 mai 2018. Luis David Adame ne se range pas parmi les toreros "artistes". Mais il a tiré le meilleur parti d'un bon toro de Juan Pedro, Ombú. / © PLAZA 1
Madrid, 17 mai 2018. Luis David Adame ne se range pas parmi les toreros "artistes". Mais il a tiré le meilleur parti d'un bon toro de Juan Pedro, Ombú. / © PLAZA 1

Le cartel de ce jeudi à Madrid avait quelque chose d'improbable : Finito, Román et Luis David Adame avec des toros de Domecq. Mais un magnifique toro au nom d'arbre (l'ombú est une plante de la pampa sud-américaine) a fait basculer l'après-midi. Le triomphe d'Adame a surpris tous les aficionados.

Par Joël Jacobi



Madrid, 17 mai 2018.
Plaza de toros de Las Ventas.
Dixième spectacle (neuvième corrida) de la feria de San Isidro.

Toros de Juan Pedro Domecq et Parladé (sixième). Le troisième, n° 33 Ombú, 548 kilos, est sorti du lot par sa combativité et son énergie. Tous les autres se sont trop vite éteints. 

Finito de Córdoba : silence (un avis) et silence.
Román : silence (un avis) et silence.
Luis David Adame : une oreille et ovation.

Entrée: 3/4 (16 317 spectateurs)


Très lourds, trop sans doute, les toros de Juan Pedro Domecq n'ont pas eu les moyens de leur noblesse. Finito a parsemé quelques joliesses, puis s'est obstiné à faire charger des toros aussi alertes que des bisons en pâte à modeler. Román a tout fait pour secouer la torpeur du public, mais il n'y est pas totalement parvenu. Luis David Adame a eu la chance de rencontrer Ombú dont la magnifique robe savon et les charges au galop ont fait merveille.

Adame

 

Sur le même sujet

Les + Lus