Madrid et Séville. Adrien Salenc et El Adoureño sont à la peine.

Yanis "El Adoureño" sera consacré matador à Dax en septembre prochain. / © SDT / JJ
Yanis "El Adoureño" sera consacré matador à Dax en septembre prochain. / © SDT / JJ

Les deux novilleros français les plus en vue n'ont pu faire preuve que de bonne volonté à Madrid et à Séville. À Madrid, Adrien a eu à faire à deux novillos sans possibilité de succès. À Séville, Yanis a trouvé un peu tard le bon tempo d'un adversaire qui avait de la classe, mais n'a pas duré.

Par Joël Jacobi

Madrid
Plaza de toros de Las Ventas
dimanche 6 mai 2018

Novillos de Castillejo de Huebra (1, 2 & 4) et de José Manuel Sánchez (1-bis, 3, 5 & 6), le meilleur étant le cinquième, Langostino n° 161, 521 kilos, de José Manuel Sánchez.

Jorge Isiegas : salut (un avis) et salut.
Juan Silva Juanito : silence (un avis) et tour de piste.
Adrien Salenc : salut et silence (un avis).

Entrée : 1/4 (4822 personnes)

À part sa bonne volonté et son furieux désir de se faire un nom dans ce monde, Adrien Salenc n'a rien pu montrer hier à Madrid. Tout juste a-t-il laissé aux aficionados une certaine envie de le revoir… dans de meilleures conditions.


Madrid



Séville
Plaza de toros de La Maestranza
dimanche 6 mai 2018

Novillos de Rocío de la Cámara (2, 3, 5 & 6) et Cortijo de la Sierra.

Toñete : applaudissements et applaudissements.
David Salvador : une oreille et tour de piste (un avis).
El Adoureño : silence et silence.

Entrée : 1/2

Très en cadence cape en mains avec ses deux novillos, El Adoureño a perdu un peu le rythme avec le troisième, un novillo particulièrement noble, mais faible. Il a en outre connu quelques difficultés au moment de l'estocade. Le sixième n'avait aucune qualité.

Séville

 

Sur le même sujet

Les + Lus