Cet article date de plus de 6 ans

La Manif Pour Tous au camping

C'est au camping Saint-Maurice, à Palavas-les-Flots (Hérault), que la Manif Pour Tous a débuté ce samedi sa 2ème université d'été. Elle se tiendra tout le week-end. Objectif du mouvement anti-mariage gay, hostile à l'ABCD de l'égalité à l'école : devenir incontournable dans le débat public.

La 2ème université d'été de la Manif Pour Tous se tient à Palavas les 13 et 14 septembre 2014
La 2ème université d'été de la Manif Pour Tous se tient à Palavas les 13 et 14 septembre 2014 © Florent Hertmann France 3 LR
A l'université d'été de la Manif Pour Tous, à Palavas-les-Flots (Hérault), les débats n'ont pas commencé. Ce samedi matin, au camping Saint-Maurice, l'heure est aux inscriptions. Et sur son site Internet, le mouvement appelle les participants à venir "bronzer intelligents", munis de leurs tablettes et... de leurs maillots.
3 à 400 personnes sont attendues pour cette 2ème université d'été
3 à 400 personnes sont attendues pour cette 2ème université d'été © Franck Detranchant France 3 LR
Derrière cette apparente décontraction, nul doute que le nombre de visiteurs sera un indicateur du maintien de la mobilisation. Or, les organisateurs attendent près de 400 personnes, alors qu'elles étaient un millier l'an dernier, en région parisienne.

Entre lobby et mouvement populaire

Après 2 ans, d'existence, la Manif Pour Tous est à un tournant. Si elle est parvenue à faire descendre des centaines de milliers de personnes dans la rue au moment du débat sur le mariage pour tous, auquel elle est opposée, l'organisation n'a pu empêcher l'adoption et l'entrée en vigueur de la loi. Mais elle s'est inscrite dans le paysage politique français, entre lobby et "mouvement populaire".

9 mois de silence

Aujourd'hui, la Manif Pour Tous sort d'un relatif silence de 9 mois sans battre le pavé, pour réaffirmer son refus de l'accès à la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes, son opposition à la Gestation Pour Autrui (GPA) via les mères porteuses et à ce qu'elle appelle la théorie du genre. La présidente du mouvement, Ludivine de la Rochère, l'affirme : "Nous poursuivrons le combat jusqu'à la fin du mandat de Hollande, mais pas forcément plus". Pour l'instant, selon elle, "aucun parti n'a d'engagement réel sur la famille".

Multiplication des initiatives

Forte du succès enregistré en 2014 dernier avec le retrait du projet de loi sur la famille par un gouvernement qui, dans le même temps, a exclu toute éventuelle avancée sur la PMA, la Manif Pour Tous affirma avoir, depuis, rencontré beaucoup de députés, de droite comme de gauche.
Pour s'ancrer durablement dans le débat public, l'organisation, qui n'a ni local ni permanent, multiplie les "happenings" : "Grenelle de la famille" en mars dernier, tournée de conférences en France sur la différenciation garçons/filles, charte proposée aux candidats des dernières élections municipales et européennes, avec en point d'orgue une rencontre avec le pape François en juin 2014.

Méthodes à l'Américaine

Selon le politologue Jean-Yves Camus, interrogé par l'Agence France Presse, Ludivine de la Rochère s'est "rendue aux États-Unis plusieurs fois, elle a rencontré de grandes associations qui travaillent sur ces sujets et elle s'est inspirée de leur méthode, notamment pour lever des fonds". Après l'université d'été de Palaves, le 2ème temps fort de la rentrée de la Manif Pour Tous sera, le 5 octobre à Paris et Bordeaux, un appel à manifester contre "la marchandisation du vivant".

Nos reporters Florent Hertmann et Franck Detranchant se sont rendus à Palavas-les-Flots.
durée de la vidéo: 01 min 58
2ème université d'été de la Manif Pour Tous à Palavas

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique mariage pour tous