Matchs présumés truqués : le Nîmes Olympique échappe à la rétrogadation

La commission supérieure d'appel de la Fédération Française de Football a annulé la rétrogradation des Nîmois en national prononcée par la commission de discipline de la LFP. Le Nîmes Olympique repartira en Ligue 2 avec 8 points de pénalité en 2015-2016.


Le Nîmes Olympique n'est plus rétrogradé en national et jouera la saison prochaine en Ligue 2. Les Gardois écopent de 8 points de pénalité pour la saison prochaine.

La commission supérieure d'appel de la Fédération Française de Football a donc annulé la rétrogradation des Nîmois en national prononcée par la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel.

La réaction de Damien Alary, président du conseil régional du Languedoc-Roussillon

Je suis heureux d'apprendre officiellement le maintien du Nîmes Olympique en Ligue 2 la saison prochaine et tiens à saluer la décision prise par la Commission d’appel de la FFF. Elle est empreinte de mesure, de justesse et de bon sens.
Le lendemain de la rétrogradation prononcée par la Ligue de Football Professionnel, je m’étais rendu au domaine de la Bastide pour apporter mon soutien au club et j'avais trouvé des dirigeants et des joueurs déterminés à faire mentir une première sanction qui était trop lourde."











Le président actuel du club gardois, 13e de L2, Christian Perdrier, s'est dit "soulagé" mais a annoncé son intention de faire appel devant le CNOSF du retrait des 8 points pour la saison prochaine.
D. Pardanaud

Le match Nîmes-Caen du 13 mai 2014 présumé truqué

Le 13 mai 2014, la rencontre opposant Nîmes à Caen s'était achevée par un match nul, à l'avantage des 2 équipes, les Gardois voulant éviter la relégation et les Normands visant l'accession en Ligue 1. Selon le journal satirique le Canard Enchaîné, le président gardois, Jean-Marc Conrad, aurait "fait déposer à la porte du vestiaire [caennais] 24 cartons de 12 bouteilles de vin".
Mais selon Sébastien Deneux, président de la commission de discipline de la LFP, le président Fortin "avait été simplement informé par l'un des salariés du club qu'un contact avait été pris par le Nîmes Olympique". Il aurait "mis un terme à la discussion et décidé qu'il était inenvisageable de donner la moindre suite à cette affaire".

En tout, 4 matchs ont fait l'objet d'une tentative de corruption selon la commission de discipline

Selon le président de la commission de discipline, Sébastien Deneux, quatre matchs ont fait l'objet de tentative de corruption la saison dernière: CA Bastia-Nîmes, Dijon-Nîmes, Caen-Nîmes (qui était au centre de l'affaire) et Créteil-Nîmes.

"Aucun de ces quatre matchs ne peut être considéré comme arrangé ou truqué", a-t-il cependant assuré, ajoutant aussitôt que le seul fait d'avoir tenté de les arranger méritait sanction.

J. Curato et D. Pardanaud

 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité