Mélange des genres au sein du PS gardois ?

© F3 LR
© F3 LR

Des contrats passés avec des proches de la direction de la fédération, un premier secrétaire co-fondateur d'un site Internet d'articles de charme : le Canard Enchaîné pointe un mélange des genres au sein du PS gardois, sur fond d'enquête et de mise sous tutelle. Le premier secrétaire dément.

Par Valérie Luxey

Le premier secrétaire de la fédération socialiste du Gard se retrouve ce mercredi au coeur d'un article du Canard Enchaîné. L'hebdomadaire satirique s'est procuré des documents pointant du doigt un mélange des genres dont est soupçonné Stéphane Tortajada, patron du PS gardois depuis novembre 2012. Une fédération aujourd'hui placée sous tutelle par Solférino, qui a commandité un audit financier. Elle est aussi sous le coup d'une enquête diligentée par le Parquet de Nîmes.

Un compte bancaire ignoré du trésorier 

Selon le Canard Enchaîné, Stéphane Tortajada aurait ouvert un compte bancaire au nom du PS gardois et y aurait déposé 10000 €, sans en informer son trésorier, Bernard Casaurang. Les 2 hommes, entre lesquels le torchon brûle, ont déposé plainte chacun de leur côté sur la base de soupçons d'irrégularités financières. 

Des marchés passés avec un cousin ?

Le journal satirique mentionne par ailleurs plusieurs factures pour des voyages et missions, réglées par la fédération départementale au profit d'un tour operator basé à Roujan (Gard) et dont l'un des actionnaires serait le cousin de Stéphane Tortajada. Ce même parent aurait également bénéficié, via une autre de ses sociétés, d'un contrat de 1550 € pour la réalisation du diagnostic thermique du siège du parti socialiste gardois.

Du PS aux sex toys ?

Enfin, le Canard Enchaîné affirme que le premier secrétaire de la fédération socialiste du Gard et son cousin seraient les co-fondateurs d'un site de vente en ligne d'articles de charme dont l'une des collaboratrices serait aussi... employée au PS gardois. Interrogé par l'hebdomadaire, Stéphane Tortajada s'est défendu de toute irrégularité. Il dénonce une cabale et promet de répliquer juridiquement aux attaques. 

Le premier secrétaire dément

Joint au téléphone par notre journaliste Emilien Jubineau, l'avocat du premier secrétaire fédéral dément ces éléments, notamment l'existence dudit cousin. Il devrait s'exprimer dans les heures qui viennent. 

Sur le même sujet

Les + Lus