Cet article date de plus de 7 ans

Meurtre de Lodève : la garde à vue du jeune homme prolongée

Entendu depuis la découverte du corps de la jeune pensionnaire de l'institut thérapeutique, éducatif et pédagogique de Lodève, le jeune homme de 16 ans a vu sa garde à vue prolongée ce matin. Présumé innocent, son audition devrait se poursuivre jusqu'à 23 heures dans le cadre de cet homicide.
La gendarmerie de Lodève
La gendarmerie de Lodève © France 3 LR

D'après le procureur de la république, Christophe Barret l'autopsie nous apprend que la victime aurait subi "un syndrome asphyxique". Le parquet évoque des "signes de violences".

Garde à vue prolongée

La garde à vue de l'adolescent de 16 ans entendu par les enquêteurs après la découverte du corps de la jeune fille, vendredi soir à l'intérieur du centre d'accueil thérapeutique et pédagogique de Lodève dans l'Hérault, a été prolongée jusqu'à dimanche soir.

Hier le procureur Christophe Barret évoquait "un comportement qui apparaissait comme équivoque", mais toujours selon le procureur " il réfute être impliqué de quelque manière que ce soit dans la mort de cette jeune fille", le représentant du parquet s'empressant de préciser qu'Il n'y avait "pas de suspect identifié" hier soir.

La jeune victime séjournait depuis deux ans dans cet institut qui accueille, dans un vaste parc de 22 hectares, 50 enfants et adolescents allant de 6 à 18 ans, suivis par autant d'éducateurs. Elle avait disparu vendredi à la mi-journée mais son corps n'était retrouvé que vers 22h30, dissimulé sous des vêtements, dans un local d'un pavillon désaffecté utilisé comme débarras.

durée de la vidéo: 01 min 42
Homicide à Lodève : les premiers éléments de l'enquête





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice enquêtes violence meurtre de lodève